Terra 23 octobre 2014 à 08h00 | Par J Dubé

Jacques Jaouen - 134 920 emplois bretons à soutenir

"Les Chambres d’Agriculture de Bretagne ont réalisé une étude approfondie pour mesurer l’impact en termes d’emplois directs des différentes filières agricoles et agroalimentaires en Bretagne. Sur 2012/2013, elles totalisaient 134 920 emplois directs répartis entre la production agricole (41 %), les industries en amont et en aval de la production (49 %) ainsi que les services directs à la production agricole et agroalimentaire et les organismes divers au service de l’activité agricole (10 %). "Ces 134 920 emplois représentent 10 % de l’emploi total breton." "On pourrait ajouter que l’agriculture et l’agroalimentaire génèrent de très nombreux emplois indirects (transports, construction de bâtiments, commerce de gros et négoce, équipementiers, fabrication d’emballages etc...)." "Des menaces lourdes pèsent sur ces secteurs depuis ces dernières années, et la tendance se poursuit en 2014. L’enjeu essentiel est de savoir si aujourd’hui et collectivement, nous souhaitons agir pour conserver ces emplois et préparer l’avenir." "Les fournisseurs, les producteurs de porcs fournissant à Gad, et sans doute beaucoup de salariés, ont sûrement poussé un ""ouf"" de soulagement, en apprenant la confirmation de la reprise de l'abattoir par SVA, filiale d'Intermarché. Si chacun se félicite de la pérennisation de l'outil, personne n'oublie les 250 familles qui sont aujourd'hui dans la difficulté. Cette fin « heureuse » ne fait en aucun cas oublier les fermetures d'usines, d'ateliers, d'exploitations, qui se sont multipliées ces dernières années. Le triptyque agriculture/agroalimentaire/alimentation est une richesse fragile." "Qu’il s’agisse des pouvoirs publics, des industriels, des filières, de la grande distribution ou des consommateurs, le maintien et le développement de la production agricole est l’affaire de tous et passe par les choix et les décisions de chacun." "L'agro-alimentaire, l'agriculture ont fait le choix de se battre, et de continuer, malgré les difficultés. Si LDC, Doux, GAD, SVA, font encore l'actualité cette semaine c'est parce qu'ils se réorganisent, qu'il se restructurent, qu'ils se bougent, qu'ils bousculent l'organisation en place. C'est positif et indispensable. Mais les solutions ne sont pas toutes entre leurs mains." "Je me félicite aujourd'hui d'entendre le nouveau Ministre de l'économie E. Macron parler de ""manque de compétitivité de l'économie française"", souhaiter de la "flexibilité", la "simplification" et de "libérer" l'économie. Je souscrits totalement à" son diagnostic de l'économie et je l'invite à prendre rapidement des décisions en cohérence avec ses déclaration. Car il est urgent de sortir du cadre actuel, d'agir collectivement afin de préserver ce pilier de notre économie, vital pour l’emploi dans notre région."

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Jaouen président de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne
Jacques Jaouen président de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne - © terra

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes