Terra 06 octobre 2016 à 08h00 | Par Actuagri

5,12 milliards d’euros, un budget en hausse pour le ministère de l’agriculture

Le budget du ministère de l’agriculture pour 2017 augmente de près de 700 millions d’euros pour passer à 5,12 milliards d’euros. Une hausse en partie liée aux 480 millions d'euros provisionnés pour compenser, auprès de la MSA, les sept points de baisse de cotisations. Compétitivité, sécurité sanitaire, agro-écologie, enseignement, les priorités du ministère restent ainsi inchangées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Avec 5,12 milliards d’euros (Md€) contre 4,5 Md€ l’année dernière, le budget du ministère de l’Agriculture pour 2017 augmente de 15 %, "en cohérence avec les grandes orientations stratégiques que j’ai toujours portées", a souligné le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, qui l’a présenté le 28 septembre. Cette croissance est avant tout imputable à la baisse de sept points des cotisations maladie, annoncées dans le cadre du plan de soutien à l’élevage en septembre, et qui obligent le ministère à compléter les fonds de la MSA, ce qui représente 480 millions d’euros (M€) supplémentaires dans le budget.

Dans le reste des crédits supplémentaires, 116 M€ sont affectés aux priorités de la politique agricole : soutien à l’élevage (l’ICHN passe de 256 M€ à 264 M€ entre 2016 et 2017, hors fonds européens), agro-écologie, avec un budget alloué aux MAEC qui progresse de 18 %, passant 72 M€ à 85 M€, installation avec une DJA augmentée de 50 %, soit 40 M€ (en lien avec la suppression des prêts bonifiés), appui aux filières agroalimentaires et à l’exportation. Les fonds destinés à la sécurité sanitaire sont quant à eux en progression de 5 %, comprenant la création de 60 postes supplémentaires, 5 M€ de plus pour la gestion de xylella fastidiosa, 7 M€ de plus pour la surveillance des maladies animales, et 1 M€ supplémentaire pour lutter contre les zoonoses.

Les efforts budgétaires sont concentrés sur le fonctionnement du ministère, avec 200 suppressions de postes et une baisse de 1,4 % des dépenses (- 4 % hors loyers).

Ce budget est complété par les crédits européens de 9 Md€ et les dépenses fiscales à hauteur de 1,5 Md€.

Premier bilan

La présentation de ce budget pour la cinquième - et dernière fois - par Stéphane Le Foll a également été l’occasion, pour le ministre en passe de battre le record de longévité à ce poste, de dresser un premier bilan. Avec les présidentielles qui approchent, il tient notamment à rappeler que les promesses ont été tenues : l’ICHN a augmenté de 300 M€ entre 2012 et 2017, passant ainsi de 765 M€ à 1 056 M€, rejoignant l’engagement pris par le Président de la République au Sommet de l’élevage en 2013.

Par ailleurs, 1 095 postes ont été créés en cinq ans dans l’enseignement agricole, dont 140 postes d’enseignants et 25 d’auxiliaires de vie scolaire en 2017. L’augmentation des effectifs est également notable sur la sécurité sanitaire, avec 180 postes créés en trois ans (après une stabilisation en 2014). Les crédits des MAE ont eux doublé en cinq ans, ceux alloués au développement de l’agriculture biologique sont passés de 94 M€ en 2012 à 180 M€ en 2017.

Enfin, le ministre a insisté sur les baisses de charges pour les entreprises, liées aux allégements de cotisations et au CICE (crédit impôt compétitivité emploi) à hauteur de 2,3 Md€ en 2017. "On n’a jamais fait autant pour cette question posée qui est une réalité", a souligné le ministre. "De fait, les marges ont progressé dans l’agroalimentaire", a-t-il ajouté, rappelant qu’en 2012, les menaces de fermetures d’usines et d’abattoirs étaient plus nombreuses dans la filière.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui