Terra 12 avril 2018 à 13h00 | Par Danièle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes-d'Armor

Accompagner et faire savoir

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Danièle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes-d'Armor.
Danièle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes-d'Armor. - © Terra

Des débats animent régulièrement l’actualité sur la nature et la place de l’agriculture dans notre société et sur la juste reconnaissance des agricultrices et agriculteurs dans la chaîne de valeur à laquelle ils contribuent. Il n’est pas rare alors que des interrogations soient formulées sur le rôle des organisations qui les accompagnent. Porteuses de la voix des agriculteurs auprès des pouvoirs publics, leur action quotidienne n’est pas toujours reconnue. La visite récente de Mme Macron auprès d’un groupe d’agricultrices a permis une nouvelle fois de braquer les projecteurs sur notre métier et nos spécificités, voire nos difficultés. Mais comme toute focalisation, l’exposition médiatique peut aussi être réductrice et faire fi du travail laborieux conduit par tout un ensemble d’organisations en charge de cet accompagnement pendant toute la vie de l’entreprise.

C’est ainsi qu’après avoir contribué à la formation des futurs actifs, nous proposons au jeune un parcours à l’installation, l’aidant à finaliser son projet et mobilisant les différents dispositifs mis à sa disposition en partenariat avec les pouvoirs publics, qu’il s’agisse de l’État ou de l’Europe mais aussi de différentes collectivités telles que la Région, le Département ou les EPCI (établissement public de coopération intercommunale). Le projet pourra ensuite se développer, s’adapter aux évolutions de contexte des marchés alimentaires, s’intégrer à son territoire, répondre aux nouveaux enjeux qui seront même parfois de nouvelles opportunités à l’instar du défi énergétique.

Dans toutes ces étapes, les hommes et les femmes pourront être accompagnés, individuellement ou collectivement, dans leur diversité d’objectifs, de systèmes de production mais aussi de recherche d’optimisation ou d’innovation techniques. Pour autant, l’entreprise n’est pas à l’abri d’aléas techniques, humains ou économiques. Des dispositifs sont mis en place, là aussi, pour accompagner dans ces moments difficiles (cellule de veille sociale, médiation, agriculteurs en difficultés, tours de table,…) et permettre de rebondir.

Connaître ce qui est fait et faire reconnaître ce qui est, cela fait aussi partie de nos missions afin de clamer la fierté de notre métier, essentiel à l’économie de notre territoire, de notre Bretagne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui