Terra 11 juillet 2014 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Accueillir, s'ouvrir : "une cure d'enthousiasme"

"Je vois plein de collègues qui ont envie de décrocher, qui doutent. Accueillir sur son exploitation, ça remotive". Ce souffle d'optimisme pour son métier, c'est aussi auprès des enfants de l'école de Ménéac que Frédéric Dinel, producteur de poules pondeuses en plein air et légumes, est aller puiser une petite cure de fraîcheur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
2 Une poule qu'on tient dans ses bras à 8 ou 9 ans, c'est l'émerveillement !
2 Une poule qu'on tient dans ses bras à 8 ou 9 ans, c'est l'émerveillement ! - © C.L.C

 

 

"Tout le monde dit que personne n'a de temps mais", pourtant à 39 ans, installé sur l'exploitation familiale avec 30 000 poules pondeuses sur 12 ha d parcours et 90 ha au total, dont 65 irrigables pour les légumes de plein champ, Frédéric Dinel, papa de deux jeunes enfants, a su en accorder. "Je suis au taquet, comme tout le monde", résume l'éleveur également énergiculteur avec 2 000 m2 de toiture couverts de panneaux photovoltaïques. Mais voilà, impliqué dans sa commune et à l'école de ses petits, "avec l'Ogec, on essaye de faire du bénévolat pour récolter de l'argent afin que les enfants puissent découvrir des choses, partent en voyage scolaire, aillent dans des parcs", dépeint-il. Et c'est le déclic. "Pourquoi les envoyer loin découvrir des animaux, payer cher, alors que ce qui se passe sur nos exploitations leur est inconnu et que nos animaux leur sont très exotiques". L'idée fait alors mouche. "Je me suis aperçu qu'entre nous, agriculteurs, nous ne connaissons même pas les animaux de nos collègues et c'est la même chose pour nos enfants. Alors imaginez pour des enfants qui ne sont pas issus du milieu agricole !" s'exclame-t-il. L'idée proposée à l'école d'accueillir des scolaires sur sa ferme rencontre immédiatement l'adhésion des responsables et enseignants de l'école St Jean Baptiste. L'école publique de Ménéac est intéressée pour l'an prochain.

 

L'exotisme et la découverte à deux pas

Le 11 juin dernier, sans bourse délier pour la location d'un car, c'est en cheminant à pied, avec un jeu de piste introductif, que 42 élèves du CE1 au CM2, accompagnés de leurs deux institutrices, se sont rendus sur la ferme de Frédéric Dinel. Et deux bâtiments sur 3 ont été visités, avec curiosité. "Il faut voir l'émotion de ces petits là quand ils découvrent les animaux. Une poule qu'on tient dans ses bras à 8 ou 9 ans, c'est l'émerveillement ! Ils étaient très impressionnés au départ et après ils en redemandaient". Cerise sur le gâteau ? "Si un des bâtiments sur 3 est équipé d'un automate pour ramasser les œufs, les autres pas et les enfants sont aller ramasser des œufs". Un grand moment suivi d'un goûter de crêpes maison et retour avec un œuf cuit. "Ils ont fait un livre de leurs dessins pour nous remercier" , apprécie t-il. "C'est possible de faire les choses simplement, les gens sont demandeurs. Et puis il y a ce plaisir de l'échange. J'ai plein de boulot mais voir le sourire de ces enfants ", savoure encore l'éleveur. "Un truc comme ça, ça remotive, c'est extraordinaire". Et d'estimer : "On sait que c'est la future génération. Si c'est enfants là ne découvrent pas nos exploitations, il n'y aura personne derrière nous. Plus je m'engage et plus je m'aperçois qu'il faut s'ouvrir".

 

Claire Le Clève

 

L&égendes : 1 c'est en cheminant à pied que 42 élèves du CE1 au CM2, accompagnés de leurs deux institutrices, se sont rendus sur la ferme

 

"Accueillir, c'est aussi l'occasion de montrer la complexité de son métier, riche d'enseignements"

 

 

 

 

Frédéric Dinel, producteur de poules pondeuses en plein air et légumes, a accueilli spontanément des élèves de l'école de Ménéac sur son exploitation. Ici, avec ses parents.
Frédéric Dinel, producteur de poules pondeuses en plein air et légumes, a accueilli spontanément des élèves de l'école de Ménéac sur son exploitation. Ici, avec ses parents. - © C.L.C

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui