Terra 15 décembre 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

ACTA communauté aide les jeunes installés

C’est acté. ACTA, la communauté des 24 communes d’Auray Quiberon Terra-Atlantique vient d’entériner un soutien de 3 000 euros à destination des jeunes agriculteurs s’installant de manière professionnelle sur ses terres. Et 1 000 euros de plus pour leur suivi pendant trois ans par la chambre d’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Le Ray et Frank Guéhennec pour signer la convention d’aides à l’installation d’Acta
Philippe Le Ray et Frank Guéhennec pour signer la convention d’aides à l’installation d’Acta - © Claire Le Clève

Dans ce territoire situé entre terre et mer, "l’agriculture, la conchyliculture et la pêche font partie intégrante de l’identité d’Auray Quiberon Terre Atlantique", insiste Philippe Le Ray, président de la structure. "Ces activités jouent un rôle indéniable sur l’économie locale et le développement du territoire", poursuit t-il de concert avec Frank Guéhénnec, vice-président de la chambre d’agriculture. A ses côtés, mercredi dernier, le producteur laitier en Gaec à Camors, commune rurale la plus septentrionale du territoire, a pris place, co-signant la convention qui acte les aides qui seront désormais mobilisées par ACTA pour le secteur primaire.

Un encouragement à s’installer

Il s’agit de 3 000 euros de soutien à un jeune installé "dans des conditions validées par les professionnels permettant de dégager un revenu, avec ou sans DJA", précise Philippe Le Ray, et 1 008 euros pour l’accompagnement durant trois ans par la chambre d’agriculture du jeune installé, "pour qu’il ne se retrouve pas seul face à des difficultés". Face à un coût moyen d’installation en Morbihan de 300 000 euros, "C’est un soutien, un encouragement à s’installer. C’est aussi une preuve de l’importance et du poids économique de ce secteur primaire pour notre territoire" appuient les deux responsables. Une dizaine d’installations par an pourraient bénéficier du dispositif , " signal fort à tous les jeunes qui s’installent ou souhaitent le faire pour accentuer la consommation de produits locaux dont on manque " insistera le premier élu d’Acta. Plus que jamais, on a besoin du soutien des élus, on est attaqué de toute part alors que notre vocation est bien de nourrir sainement la population ", pour Frank Guéhennec.

Claire Le Clève

 

En chiffres

ACTA, ce sont 24 communes regroupées au sein d’une communauté de communes accueillent 85 000 habitants et près de 250 000 l’été pour un budget de 149 millions d’euros.

L’agriculture occupe 40 de ce territoire au travers 320 exploitations, 600 chefs d’exploitations et salariés générant un chiffre d’affaires de 71 M d’euros

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui