Terra 02 mai 2019 à 11h00 | Par Claire Le Clève

AFDI, un voyage se prépare pour Madagascar

Chantre de l’échange de paysan à paysan Nord-Sud et de la structuration paysanne, l’AFDI Bretagne prépare un nouveau voyage d’études en novembre vers le nord de Madagascar. Restent des places pour aller à la rencontre de paysans d’une zone maraîchère atteinte par le changement climatique et ses aléas.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Loïc Cheval ex horticulteur de Pluneret, investi au sein d’AFDI Bretagne, en partenariat avec l’UM malgache, Union Matanjaka que concerne ce voyage de novembre prochain.
Loïc Cheval ex horticulteur de Pluneret, investi au sein d’AFDI Bretagne, en partenariat avec l’UM malgache, Union Matanjaka que concerne ce voyage de novembre prochain. - © claire le cleve

 

"C’est décoiffant. On revient d’un tel voyage différent", assure Loïc Cheval, évoquant à mi-mots le choc et la richesse de ces rencontres humaines et des échanges dont il a pris la responsabilité pour le partenariat avec l’UM, Union Matanjaka. Une organisation de producteurs, du nord de Madagascar et de la région de Diana. "Elle a commencé à se structurer en 2003 avec du conseil, de l’appui, de la vulgarisation collective pour les paysans mais avec aussi un rôle syndical pour faire reconnaître le métier et ses problématiques", décrit l’ex horticulteur de Pluneret, investi au sein d’AFDI Bretagne. Pas question d’assistanat pour l’AFDI qui est "là pour venir en appui à la structuration des paysans par les paysans. L’objectif est qu’ils trouvent sur place leurs moyens de développement", insiste t-il. Des actions qui passent également par l’installation de jeunes agriculteurs, 154 l’an passé sur deux provinces, avec un encadrement de techniciens et d’agriculteurs tuteurs, l’ouverture de comptes épargnes avec DJA, "modeste, équivalent de 200 euros mais qui permet de faire de petits investissements". Une nouvelle démarche sur laquelle les jeunes exploitants du Finistère et des Côtes d’Armor, membres de JA, avaient pu échanger lors d’un voyage d’études, l’an passé. D’autres repartent en octobre, voyage complet.

Rencontre avec des paysans du Sud et leurs réalités

L’enjeu de pouvoir développer une agriculture vivrière et autosuffisante est colossal pour tous. En premier lieu pour une population malgache (25,6 millions), agricole à 85 %, qui peine à assurer sa subsistance, victime d’exode rural et dont 400 000 jeunes viennent enfler tous les ans une population urbaine et sans emploi. "Or ces terres du Nord on un potentiel agricole élevé mais dans un pays aux villages enclavés, avec des difficultés d’accès aux terres, soumis à la loi des collecteurs, un pays gangrené par la corruption, c’est compliqué", ne cache pas Loïc Cheval. Autre problème de taille, "la mauvaise gestion des protections phytosanitaires avec des produits manufacturés chinois et indiens qui arrivent en masse, avec de l’accoutumance puis des résistances et des invasions de ravageurs ingérables amplifiées par le changement climatique. C’est rendu à un point grave", témoigne-t-il, pointant l’enjeu de santé humaine.

Installations, agro-écologie, changement climatique sont autant de volets dont il sera question dans ce voyage programmé début novembre, fait de rencontres avec les paysans malgaches et leurs réalités, maraîchères, qui devraient trouver écho en Morbihan, "plus en retrait au sein de l’AFDI, je le regrette", souligne-t-il, souhaitant encourager de nouvelles vocations. Quelques places sont encore disponibles pour ce voyage de 15 jours, pour lequel il faudra débourser 2 000 euros. "Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues sur des sujets fédérateurs et non clivants".

Claire Le Clève

 

 

Renseignements : Loïc Cheval 07 88 31 09 15 ; loic.cheval56@gmail.com, AFDI : 02 23 48 29 57

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui