Terra 14 mars 2019 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Agriculteurs de Bretagne, la balade irlandaise

L'assemblée générale d'Agriculteurs de Bretagne s'est voulue prospective avec la présentation de la démarche irlandaise "Origin Green". La promesse est belle : "protéger et valoriser notre capital et notre héritage rural tout en produisant plus à moindre impact environnemental", alors... green washing ou véritable stratégie d'exportation ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Noreen Lanigan, directrice France et Belgique de Bord Bia en débat avec Aziliz Gouez, anthropologue et Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne.
Noreen Lanigan, directrice France et Belgique de Bord Bia en débat avec Aziliz Gouez, anthropologue et Danielle Even, présidente d'Agriculteurs de Bretagne. - © Terra

Des actions de plus en plus nombreuses et plébiscitées, des reprises médiatiques considérables, un engagement des agriculteurs et des entreprises/coopératives agricoles et para-agricoles qui ne se dément pas, l'association "Agriculteurs de Bretagne" - ADB - fête ses sept ans d'existence avec enthousiasme et beaucoup de projets. La valorisation du travail des agriculteurs bretons reste le leitmotiv de l'association qui, cette année, lors de son assemblée générale, a décidé de lever la tête vers la mer. Direction l'Irlande pour comprendre la démarche d'un pays voisin, dont la population dépasse timidement celle de la Bretagne, et qui s'est lancé dans une vaste opération de promotion de son agriculture baptisée Origin Green ! De quoi transposer en Bretagne un modèle qui permet d'exporter 90 % des produits laitiers ou carnés ? Pas sûr, mais les retours de l'expérience irlandaise sont suffisamment probants pour que la Bretagne en tienne compte et adapte les bonnes idées venues d'Irlande.

 

Valoriser la data

Origin Green se veut le premier programme national de durabilité dédié au secteur agroalimentaire. Une démarche qui ne s'est pas construite en un jour comme l'explique Noreen Lanigan : "ce n'est pas juste de la communication, nous devions d'abord réunir les informations pour nourrir notre communication". Depuis plusieurs années, Bord Bia, la structure qui porte la démarche, collecte les données de 51 000 exploitations irlandaises. Un tour de force réussi en passant des accords avec les éleveurs, et en collaboration avec le ministère de l'agriculture pour récupérer la base de données de l'État (naissance des veaux...) et ainsi éviter "de faire perdre du temps aux agriculteurs". Un audit annuel est également réalisé sur chaque ferme pour évaluer leur empreinte carbone (fertilisants, intrants, pesticides, utilisation de l'eau et de l'énergie...) et préconiser des solutions pour l'améliorer. L'ensemble des sujets sont traités, du bien-être animal, en passant par la traçabilité jusqu'à la santé et la sécurité des animaux. Ce qui est réalisé à l'échelle des exploitations, l'est aussi pour les industriels et la chaîne de commercialisation. 630 audits sont réalisés chaque semaine. Noreen Lanigan estime qu'il est facile de convaincre car "en réduisant l'impact environnemental, les producteurs augmentent leurs marges et les industriels sont plus visibles sur les marchés".


L'image au cœur du projet

Outre des données précises et quantifiables, l'Irlande n'hésite pas à revendiquer ses origines, son héritage. Une nature préservée, de l'herbe en quantité avec 80 % de pâturage, un imaginaire ancestral qui se veut un atout pour l'export. Et ça marche ! Alors que la récession de 2008 avait été très dure pour le pays, l'Irlande exporte pour 12 milliards d'euros annuel vers 180 pays et le secteur agroalimentaire a créé 10 000 emplois depuis 2010. Un modèle transposable à la Bretagne ? Si l'histoire celtique et la capacité des Bretons à concilier une identité nationale/régionale dans un contexte international peut laisser penser que ce modèle est transposable en l'état, Aziliz Gouez, anthropologue et chercheuse associée sur le thème "identité européenne et symbolisme politique" pour l'institut Delors, estime que d'autres élements ne sont pas réunis. Ferme, elle explique : "les Irlandais ont su créer une structure qui a capitalisé sur l'existant et ainsi faire des économie d'échelle, ce qui fait parfois cruellement défaut à la France". À Danielle Even, présidente d'ADB de conclure en estimant que "la transposition est compliquée mais nous pouvons nous inspirer de cette démarche pour additionner nos structures, récupérer les données dont nous nous sentons dépossédés et travailler à une échelle bretonne".

 

 

- © Terra

Challenge communication : les lauréats

Agriculteurs de Bretagne a décerné les prix aux lauréats du challenge communication 2019 ! 24 dossiers ont été déposés dans cinq catégories  cette année. Le jury a souhaité décerner un coup de cœur et une mention spéciale aux agriculteurs de Tous à la Ferme !

Dans la catégorie "agriculteurs", le lauréat est Adrien Montefusco pour sa page Facebook "Luna de Kereonnec" qui met en scène la vie de sa cochette depuis sa naissance.

Dans la catégorie "étudiants", les lauréates sont Marine Allain, Claire Hure et Leïla Chagnon du lycée la Touche à Pontivy pour l'organisation du colloque #fierdemonmetier.

Dans la catégorie "groupe d’agriculteurs", le lauréat est le Comité Régional Porcin pour leur Happig Hour.

Dans la catégorie "associations", les lauréats sont Charcuterie Gourmande et Agri Cornouaille pour la journée festive "Les Agris Gourmands en Fête".

Dans la catégorie "coopératives", le lauréat est Triskalia pour leur journée portes ouvertes adressée aux scolaires.

Le "coup de cœur du jury" est décerné à l’association Les Ribines de l’Aber Ildut (photo) pour leur trail qui est passé dans les fermes et dans les salles de traite de leurs organisateurs !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui