Terra 16 mars 2017 à 08h00 | Par Jean Dubé

Agriculteurs de Bretagne veut élargir sa cible

Depuis 2012, l’association Agriculteurs de Bretagne fédère des agriculteurs et des entreprises pour valoriser le rôle et l’image positive de l’agriculture bretonne. En pleine crise agricole, et alors que les exigences du consommateur évoluent, l’association va modifier en 2017 ses actions et sa stratégie de communication, pour cibler prioritairement le consommateur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
René Loret, Danielle Even et Yves-Marie Beaudet, présentaient 
mardi à Rennes la nouvelle stratégie de communication 
d'Agriculteurs de Bretagne.
René Loret, Danielle Even et Yves-Marie Beaudet, présentaient mardi à Rennes la nouvelle stratégie de communication d'Agriculteurs de Bretagne. - © Terra

Avec 1 700 agriculteurs adhérant individuellement, 90 entreprises partenaires, l’association Agriculteurs de Bretagne est un outil de communication original, et unique sur un plan national. Jusqu’à présent, elle se fixait pour ambition d’aller à la rencontre de nos concitoyens pour parler d’agriculture, débattre échanger et surtout expliquer.

"Tous à la ferme" : 19 000 visiteurs

Les agriculteurs et ses ambassadeurs étaient donc très présents sur les salons agricoles, les événements culturel, dans les lycées, au Space, pendant les Vieilles charrues, et bien sûr pendant les portes ouvertes intitulées "Tous à la ferme" organisées en juin par l'association. Les outils de communication développés par l’association sont importants et très professionnels pour parler du métier d’agriculteur qui souffre d’une image quelquefois brouillée. Des vidéos, des supports pédagogiques sont donc diffusés mais surtout la formation permet à des agriculteurs de prendre plus facilement la parole et d’utiliser les réseaux sociaux pour affirmer une présence des agriculteurs et véhiculer leurs messages. Pour Danielle Even, présidente de l'association : "Les agriculteurs sont les mieux placés pour parler de leur métier, ce sont eux qui le pratiquent".

Mais aujourd’hui, Agriculteurs de Bretagne fait le constat d’évolutions majeures au niveau de la perception du métier d’agriculteur. Jusqu’à récemment, les questions environnementales revenaient régulièrement mais ce cap est maintenant un peu derrière nous. Le consommateur prend le pas, il interroge, il s’interroge sur les biens alimentaires, comment sont-ils faits ? par qui ?  où ? comment ? localement ? etc. Pour Yves-Marie Beaudet, "il faut à la fois renouer le dialogue avec les Bretons, mais aussi avec les consommateurs", même si se sont souvent les mêmes.

Parler au consommateur

Pour René Loret, au-delà des actions maintenant bien connues -les salons, les Vieilles charrues...-, il faut élargir les actions et les cibles. Pour cela, un projet d’action "événement" avec le Stade rennais devrait voir le jour en 2017 même si la date n’en est pas arrêtée aujourd’hui. C’est donc ce nouvel axe de travail qui sera privilégié en 2017, celui qui consiste à parler au consommateur, pour répondre à ses questions mais aussi pour le rassurer et lui expliquer que "l’agriculture bretonne progresse tous les jours, pour vous nourrir". L’agriculture est une contribution positive à la société en terme d’emploi, de production d’économie, et bien sûr de qualité et de sécurité alimentaire.

L’ambition de l’équipe d’Agriculteurs de Bretagne est donc de rendre visible, lisibles tous ces concepts et pour cela elle débattra lors de sa prochaine assemblée générale le mardi 21 mars à Saint Brieuc de la réorientation de ses actions et de ses priorités avec Pascale Hebel, économiste spécialisée dans l’anticipation des comportements des consommateurs. Mais d'ores et déjà, Danielle Even, sa présidente, invite tous les agriculteurs à porter ces messages et à devenir acteurs de la communication en rejoignant l’association.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui