Terra 08 février 2014 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Avec CER FRANCE : à chacun son parcours

A chacun son parcours, puisse t-il être choisi et réfléchi, il sera cohérent et au final, donnera des paysans heureux. C'est tout le propos des réunions de secteur que CER FRANCE Morbihan organise jusqu'au 11 février. L'occasion aussi pour l’entreprise d’expertise comptable et de conseil de faire le tour de l'actualité fiscale, des modalités de la réforme de la PAC décidées en Décembre 2013 ainsi que du projet de 5 ème directive Nitrates.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

 

 

Elles sont nombreuses les nouveautés que réserve l'année 2014. Cette série de réunions, entamées dès le 28 janvier à Plouay, aura fait le tour de ces actualités avec des nouveautés, tant d'un point de vue fiscal ou juridique, que pour l'entrée en vigueur de la nouvelle PAC.

 

Rester à l'écoute

Reste que 2014 est une année "transitoire" avec le maintien des règles actuelles du 1er pilier (DPU, Aides couplées, Conditionnalité et BCAE) mais un portefeuille de DPU recalculé à la baisse. "Restez en veille sur le 2éme pilier", pointent les conseillers, "des opportunités peuvent se présenter ». Des réunions d'informations, courant Mars, préciseront ces nouveautés. Année de mutation encore vers le 5éme programme d'action directive nitrate avec l'évolution attendue des Zes et Zac en Zones d'actions renforcées (Zar). Si les démarches en semblent simplifiées, "il y a renforcement du respect de l'équilibre de fertilisation", le contrôle de la production pourra s'opérer "par la capacité d'absorption des cultures".

 

A chacun son parcours : cohérence entre vie et projet

Dans ce contexte en constante évolution, un modèle d'exploitation est-il plus adapté pour faire face aux changements ? "Certainement pas", estime Jean François Bréger, responsable des marchés agricoles au CER France Morbihan, "à chacun son parcours". Pour preuve, les 5 témoignages d'éleveurs morbihannais et d'Ille et Vilaine, qui ont ponctué ces réunions. Chacun dans son mode de production a cheminé, seul ou en association. "Tous ces projets sont cohérents par rapport aux objectifs que ces agriculteurs se sont fixés en lien avec leur motivation". Chez tous, "le même raisonnement global, avec la priorité donnée aux revenus et à la qualité de vie. Ils ont une vision de l'exploitation à moyen terme pour anticiper et préparer l'avenir". Des agriculteurs bien dans leurs bottes.

Claire Le Clève

 

Prochaine réunion, le 11 février, Muzillac, Restaurant la Porte du Golfe.

 

 

 

Installés, des profils sociétaires

La Bretagne a connu 460 installations aidées en 2012, 116 en Ille et Vilaine et 109 en 56. Pour 2013, la tendance serait à la hausse dans le 35 avec 137 installations aidées contre seulement 88 en Morbihan. Outre les chiffres, CER France s'est penché sur le profil de ces nouveaux installés. Un tableau comparatif où domine la forme sociétaire corrélée au besoin d'organisation du travail et l'aspiration à une meilleure qualité de vie. Ainsi se dessine le profil des JA entre les 2 départements :

35 en % 56 en %

hommes : 74,2% 64,3 %

âge : 29,4 30,4

Hors cadre familial 19% 50,5%

Titulaires d'un Bac Pro  65 69,7

Titulaires d'un BTS 37,9 30,2

Production conventionnelle : 88 % 78%

Production biologique 12% 22%

Projet de diversification 16% 33%

Dont vente directe 14% 24%

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui