Terra 29 septembre 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Bien-être animal dans les abattoirs : les propositions des députés

Missionnée après les révélations sur le mauvais traitement des animaux dans certains abattoirs, la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux dans les abattoirs français a présenté son rapport le 20 septembre. Pour mettre fin aux dysfonctionnements, les parlementaires avancent 65 propositions pour améliorer les contrôles, la formation, les pratiques et les équipements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La commission d'enquête parlementaire sur les conditions d’abattage a constaté "un sous investissement inquiétant dans certains de ces abattoirs, souvent en lien avec la maltraitance animale".
La commission d'enquête parlementaire sur les conditions d’abattage a constaté "un sous investissement inquiétant dans certains de ces abattoirs, souvent en lien avec la maltraitance animale". - © Guillaume Perrin

Créée il y a six mois par l’Assemblée nationale suite aux vidéos tournées par L214 dans des abattoirs, la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français a dévoilé le 20 septembre ses 65 propositions. "Concrètes, opérationnelles immédiatement et porteuses de grands progrès", aux dires de son président, Olivier Falorni, les mesures visent avant tout à lever l’obscurité qui entoure depuis des années les lieux d’abattage dont "on a voulu pendant longtemps occulter l’existence". Première d’entre elles : mettre en place un Comité d’éthique des abattoirs, permanent, pour se saisir des réglementations européenne, nationale, et des évolutions possibles, une étape nécessaire pour accompagner ce changement de regard au niveau des institutions.

Renforcer les contrôles

"Il ne s’agit pas de trouver un maximum d’infractions, mais de n’en trouver aucune parce que nous progressons", explique Jean-Yves Caullet, rapporteur de la commission d’enquête. Le renforcement des contrôles constitue en effet un point important pour les députés qui demandent l’accélération du recrutement de vétérinaires et de techniciens, la présence obligatoire d’un agent des services vétérinaires aux postes d’étourdissement et de mise à mort (pour les abattoirs de plus de 50 salariés), le contrôle des camions avant l’arrivée à l’abattoirs, ou encore la création d’une brigade bien-être animal avec des agents des RNA (Référents nationaux abattoirs) et de la BNEVP (brigade nationale d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires).

Améliorer les pratiques

L’objectif de la commission reste d’éviter au maximum les dysfonctionnements relevés au printemps par l’inspection générale des abattoirs. Les députés recommandent de renforcer la formation des salariés, en vérifiant d’abord l’acquisition des connaissances, mais aussi en faisant progresser le niveau des certificats pour "créer une émulation, une appétence" dans ces métiers souvent pénibles et dévalorisés, indique Jean-Yves Caullet. Les pratiques doivent également être revues (rotations sur les postes de travail, attention particulière aux étapes d’étourdissement et de mise à mort), et l’investissement encouragé, la commission ayant constaté "un sous-investissement inquiétant dans certains de ces abattoirs, souvent en lien avec la maltraitance animale", précise Olivier Falorni. Le rapport propose donc de soumettre à un agrément les fournisseurs d’équipement, et d’abaisser à 100 000 euros le seuil des dépenses éligibles à l’appel à projets "reconquête de la compétitivité des outils d’abattage et de découpe", dont le ticket d’entrée est aujourd’hui à un million d’euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui