Terra 15 avril 2016 à 08h00 | Par Didier Mahé Chambres d'agricultures de Bretagne

Bienvenue à la ferme attire

Avec 120 portes ouvertes et marchés par an, plus de 30 000 visiteurs, le réseau attire. En 2015, 27 agriculteurs et agricultrices ont choisi d’y adhérer. Plusieurs initiatives sont lancées : un site dédié aux fermes pédagogiques, les séjours packagés "Terres de Bretagne", des solutions monétiques, des parcours biodiversités et bientôt des magasins fermiers partenaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les membres du bureau 
de l'association régionale Bienvenue à la ferme : Roseline Mahe (35), Annie Gauter (56), Annie Martin (22) et Thierry Cloarec (29). Manque Jean-Baptiste Mainsard (35).
Les membres du bureau de l'association régionale Bienvenue à la ferme : Roseline Mahe (35), Annie Gauter (56), Annie Martin (22) et Thierry Cloarec (29). Manque Jean-Baptiste Mainsard (35). - © Terra

Lors de l’assemblée générale, Annie Martin, la présidente de l’association bretonne, a invité les producteurs à oser, à innover, à poursuivre cette recherche de valeur et d’une juste rémunération. Les projets présentés ont témoigné de cette volonté d’aller de dégager un revenu en jouant la carte de la valeur ajoutée : "notre travail, nos produits, notre accueil demandent des investissements, de la compétence, ils ont de la valeur, ne le bradons pas !".

Des témoignages

David Le Ruyet valorise ses céréales avec une gamme de pates au blé tendre auprès des épiceries fines, magasins fermiers et en vente directe :  "i faut être fier de son produit et de son prix. Je produits et je transforme mes céréales. Mes clients, restaurateurs et épiciers, sont particulièrement sensibles à cette démarche. C’est une vraie différence qui donne de la valeur au produit".

Huit fermes ont créé ensemble chacune un parcours de découverte de leur biodiversité. Des haltes sont disséminées le long d’un sentier aménagé sur la ferme. Ecoliers, collégiens et familles pourront y découvrir la faune, la flore, l’urbanisme local. Des animations contribuent  à faire découvrir les pratiques des agriculteurs en matière de biodiversité. Elles souhaitent que ce rôle pédagogique soit reconnu aux agriculteurs et leur permettre de rémunérer leur temps.

Le réseau affirme ses valeurs

Les échanges ont également porté sur les relations entre  vente directe, agritourisme et filières de production. Pour de nombreuses exploitations, cette complémentarité des activités est positive. Cependant, dans un monde de réseau, il nous faut apprendre à être plus rapide, plus souple, plus en phase avec les attentes des consommateurs. Dans un grand réseau, une petite structure peut  se développer, collaborer avec les autres  et affirmer son autonomie.  Faire tout, tout seul est impossible, en réseau tout devient possible.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui