Terra 10 juillet 2019 à 12h00 | Par Agra

Biosécurité et segmentation, "défis essentiels" de la filière porcine

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

La filière porcine fait face à "deux défis essentiels", a estimé Isabelle Chmitelin, directrice de cabinet du ministre de l’Agriculture, dans son discours devant l’assemblée générale d’Inaporc, le 3 juillet à Paris. Le premier est la "nécessaire élévation des normes de biosécurité tout au long de la filière" afin que la France reste indemne de peste porcine africaine (PPA). "Nous ne devons pas nous focaliser uniquement sur la frontière belge", a-t-elle lancé, car "la PPA peut arriver par n’importe où". Le second chantier est celui de la segmentation de l’offre porcine : "La révision du cahier des charge du label "Le porc français" doit se déployer rapidement dans tous les élevages". La directrice n’a pas répondu à la demande de Guillaume Roué, président d’Inaporc, de réformer le système des installations classées pour l’environnement (ICPE). Le système actuel est "extrêmement complexe, long (…) et contesté devant les tribunaux", a déploré l'éleveur finistérien.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui