Terra 15 juin 2018 à 08h00 | Par Jean Dubé

Bras de fer sur les distorsions de concurrence

Depuis le début de la semaine, les syndicats agricoles se mobilisent sur le thème des distorsions de concurrence. C'est l'autorisation accordée par le Gouvernement d'utiliser de l'huile de palme pour produire du biocarburant qui a mis "le feu aux poudres". Le mouvement s'est donc élargi dans l'ouest à toutes les distorsions de concurrence. Dans notre région, les agriculteurs ont bloqué la raffinerie de Donges (44) jusqu'à mercredi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les représentants des FDSEA de l'Ouest lundi matin autour de 
Christiane Lambert.
Les représentants des FDSEA de l'Ouest lundi matin autour de Christiane Lambert. - © Terra

Dès dimanche dernier, sur tout le territoire français, les syndicats départementaux agricoles FNSEA et JA se sont lancés dans le blocage de 13 raffineries et dépôts de carburant comme autant de "symboles des distorsions". Ils affichent quatre demandes qui vont bien au-delà de l'importation d'huile de palme : l’interdiction d’importer "tout produit ne correspondant pas aux standards de production français", pas d’évolution législative ou réglementaire qui "génère de nouvelles charges" et sans étude d’impact préalable ; allégement du coût du travail notamment saisonnier.

Enfin, la dernière revendication concerne le volet agricole du grand plan d’investissement, "qui a suscité beaucoup d’espoir". Christiane Lambert demande : "Où sont passés les 5 milliards d’euros promis ? Les plans de filière doivent déboucher sur une mobilisation de moyens sonnants et trébuchants pour accompagner les transitions de nos exploitations". La présidente de la FNSEA résume la position de la FNSEA : "Commercer oui, exporter oui, importer oui mais dans des conditions loyales, et non de distorsions.Osons le dire aux consommateurs, n’importez pas l’agriculture que vous ne voulez pas dans vos assiettes".

Pendant toute la semaine, à tour de rôles, de 13 et jusqu'à 18 raffineries ou dépôts pétroliers ont été bloqués. Les agriculteurs des départements bretons, ligériens et de Poitou-Charentes s'étaient donné rendez-vous à Donges pour bloquer le site pétrolier. En retour de cette mobilisation, le ministre de l'agriculture Stéphane Travert a reçu les syndicats à deux reprises en début de semaine. À l'issue de ces rencontres et après avoir reçu un engagement écrit du ministre, la décision était finalement prise par la FNSEA et les JA mercredi en fin de matinée de suspendre le mouvement, les uns et les autres estimant avoir perçu du Gouvernement des premiers signes allant dans le bon sens (voir encadré).

Les représentants JA et FNSEA à la sortie de leur entrevue 
au ministère de l'agriculture mardi dernier.
Les représentants JA et FNSEA à la sortie de leur entrevue au ministère de l'agriculture mardi dernier. - © Terra

Les blocages levés mercredi

Christiane Lambert s’est exprimée, dans la nuit du 12 au 13 juin, à sa sortie du rendez-vous qui a réuni, pour la deuxième fois en quelques heures, le ministre de l'agriculture et les responsables de la FNSEA et Jeunes Agriculteurs. "Les avancées obtenues ne suffisent pas " ont-ils indiqué après près de six heures de négociations. Mercredi matin, 18 blocages de raffineries et de dépôts pétroliers étaient toujours en cours.

Ce même jour, le ministre de l'agriculture Stéphane Travert a adressé aux deux syndicats un courrier remettant par écrit les engagements que devraient prendre le Gouvernement. À la suite de cet écrit, le bureau de la FNSEA s'est réuni et a décidé de suspendre le mouvement. Pour Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne, "il faut rester mobilisé, tous les sujets sont devant nous mais le ministre a entendu nos arguments sur les distorsions de concurrence notamment dans l'élevage. Le comité de révision des normes va se réunir le 13 juillet, il ne s'était jamais réuni, et le Gouvernement s'est engagé sur la défense de l'agriculture. Mais nous attendons la traduction concrète dans la loi et sa déclinaison".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui