Terra 11 janvier 2018 à 08h00 | Par Chantal Pape

Bretagne-Mali, des jeunes agriculteurs connectés

Producteur de porcs à Plouzané (29) et ancien secrétaire général de JA29, David Louzaouen s'est rendu au Mali pendant une semaine à la demande d'Afdi Bretagne. L'occasion pour le jeune éleveur d'aller à la rencontre d'autres jeunes paysans, eux aussi désireux de prendre leur avenir en main.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Durant leur séjour au Mali, du 10 au 17 décembre derniers, Françoise Louarn et David Louzaouen, ont échangé avec de jeunes ruraux, désireux de prendre leur avenir en main.
Durant leur séjour au Mali, du 10 au 17 décembre derniers, Françoise Louarn et David Louzaouen, ont échangé avec de jeunes ruraux, désireux de prendre leur avenir en main. - © Terra

"L'avenir ? Ce sont les jeunes !" Présidente de l'Afdi Bretagne depuis quelques années, Françoise Louarn n'en démord pas. Et l'an passé, c'est sur eux qu'elle a décidé de s'appuyer ici et dans les pays du Sud. Après Damien Blanchard, président des JA22, qui s'est rendu à Madagascar à l'automne (voir Terra 619), David Louzaouen, membre de JA Bretagne et ancien secrétaire général de JA29, a découvert le Mali en décembre dernier. Un voyage qui fait suite au déplacement d'un groupe de paysans maliens en Bretagne à l'automne. "Nous voulions leur faire découvrir l'agriculture dans toute sa diversité : lait, porc, volailles, légumes... Mais aussi leur montrer l'organisation que nous avons mis en place au fil du temps : Cuma, coopératives...". Sans oublier les JA. "Ils ont participé à l'une de nos réunions, vu les thèmes abordés, la façon dont chacun participe", indique David Louzaouen.

Difficile pour les jeunes de s'exprimer

Quelques semaines plus tard, c'est à lui qu'il est revenu d'aller sur place détailler le mode de fonctionnement du syndicat. "En Afrique, le respect aux anciens et au chef du village est très fort et il est difficile de s'exprimer quand on est jeune", indique Françoise Louarn. Néanmoins, les jeunes et les femmes veulent prendre leur place dans l'économie et le développement du pays. Et les choses sont en train de bouger. "Des coordinations de jeunes ruraux se mettent en place".

De la création de la Sica, dans les années 60, aux opérations Lait ou viande de nulle part, les deux Finistériens ont pu témoigner, à partir d'exemples concrets, de la nécessité de se structurer. "Au Mali, des programmes d'État d'aide aux agriculteurs ont été promis depuis longtemps. Mais les jeunes ne voient rien venir, explique David Louzaouen. Plutôt que d'attendre, nous leur avons conseillé de définir leur propre stratégie, de faire remonter leurs besoins pour avoir plus de chances d'être entendus".

Des Echanges Nord-Sud

Une fois le voyage terminé, les relations entre jeunes continuent. "Ils sont tous équipés de portables et, comme nous, sont adeptes des réseaux sociaux. Nous continuons à échanger : sur WhatsApp ou Messenger, ça ne coûte rien". Des échanges que Françoise Louarn voit d'un bon œil. "Nous aimerions que des partenariats se nouent un peu partout en France entre les Afdi régionales et les JA, afin que les jeunes du Nord et du Sud se connectent et échangent".

L'agroécologie au quotidien

Si trois jours ont été consacrés aux réunions et rencontres diverses, les Finistériens ont également pu découvrir l'agriculture malienne au cours de leur séjour. "Nous avons même participé à la récolte du mil", s'enthousiasme Françoise Louarn. "Et nous rendre compte que les paysans maliens pratiquent l'agroécologie sans le savoir", rajoute David Louzaouen, bluffé par la gestion de l'eau par les femmes dans de micro-parcelles destinées aux cultures maraîchères.

"Le pays va s'en sortir, estime Françoise Louarn, résolument optimiste quant aux possibilités de développement de l'agriculture malienne. Les jeunes sont formés, les infrastructures routières existent".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui