Terra 29 octobre 2016 à 09h00 | Par Claire Le Clève

Commercialiser en collectif

Pour commercialiser sa production maraîchère bio, Dominique Dubreuil de Ploërmel a choisi le collectif. Une option qui lui a permis de conforter son installation dès 2012, notamment grâce au site de commande en ligne Clic Ta Bérouette. Une organisation collective présentée parmi d'autres mi-octobre, par le Groupement des agriculteurs biologiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Installé depuis 2012 en maraîchage, Dominique Dubreuil de Ploërmel a choisi de vendre collectivement sa production via le site internet Clic Ta Bérouette. Objectif, s'adresser à de nouveaux consommateurs en évitant de déséquilibrer les marchés déjà en place.
Installé depuis 2012 en maraîchage, Dominique Dubreuil de Ploërmel a choisi de vendre collectivement sa production via le site internet Clic Ta Bérouette. Objectif, s'adresser à de nouveaux consommateurs en évitant de déséquilibrer les marchés déjà en place. - © CLC

 

 

"La marge, ce sont les producteurs qui se la gardent. On n'a que 2 % de frais de fonctionnement. On maîtrise ainsi notre production et notre commercialisation. C'était la solution la moins chronophage". Quatre ans après son installation aux portes de Ploërmel, et trois après le lancement du site bio de commande en ligne Clic Ta Bérouette, Dominique Dubreuil n'a aucun regret. Idem pour les sept autres producteurs du Pays de Ploërmel à l'origine du projet et du site internet, constamment travaillé et adapté. Ils sont aujourd'hui 25 producteurs, depuis la viande en passant par la pizza, le miel, le pain...dont cinq maraîchers pour approvisionner les 125 paniers fournis en moyenne, chaque semaine, en 2016. Le prix médian du panier s'est élevé à 35 euros. "Si j'étais allé sur le marché bio de Ploêrmel qui fonctionne bien, je l'aurais déséquilibré. Il faut trouver de nouvelles formes de commercialisation pour les nouveaux installés. Il y a matière à faire", estime-il. Nouveaux systèmes collectifs que le GAB avait choisi de présenter mi octobre sur la ferme du Gourhert, dont un magasin de producteurs d'Elven ou un étal collectif du marché de la Presqu'île de Rhuys.

 

Gamme complète et en complémentarité

«C'est important cette notion de gamme complète, mieux vaut être à plusieurs pour la constituer que seul avec une gamme pas terrible», assure Dominique Dubreuil qui ne redoute pas les nouveaux venus maraîchers au sein des fournisseur du site. "Nous proposons 100 légumes différents, on joue la complémentarité. En automne, on se répartit entre-nous les légumes à mettre en production sur l'année. On s'organise, on se spécialise en fonction de notre potentiel de production et de ce qu'on aime. En une soirée, c'est fait", apprécie ce maraîcher installé sur la ferme de Gourhert sur 12 ha de SAU qui a vu ainsi ses débouché sécurisés. "Il n'y a pas de perte, c'est commandé à l'avance". La dynamique commerciale de son magasin à la ferme en a été boostée car il constitue l'un des sept points de retrait des paniers pour les clients du site Clic Ta Bérouette. "Nous avons vu notre chiffre d'affaires progresser de 19 % en 2016. Les 75 000 euros d'objectif que nous nous étions fixés pour la ferme en 2017, nous y sommes déjà", relève le maraîcher dont la compagne devrait s'installer prochainement, à ses cotés, en production ovine.

 

Claire Le Clève

accroche : "il faut trouver de nouvelles formes de commercialisation pour les nouveaux installés

Encadré

 

 

 

La dynamique commerciale du magasin à la ferme Dominique Dubreuil, 2 eme à gauche, a été boostée par ces dépôts et retraits hebdomadaires pour Clic Ta Bérouette
La dynamique commerciale du magasin à la ferme Dominique Dubreuil, 2 eme à gauche, a été boostée par ces dépôts et retraits hebdomadaires pour Clic Ta Bérouette - © Claire Le Clève
- © Claire le Clève

La ferme du Gourhert

12 ha de SAU,1,2 en plein champ, 1 100 M2 de serres, 150 poules pondeuses, 17 brebis, 45 légumes différents, 1,25 UTH. Commercialisation : vente à la ferme avec d'autres producteurs (50 % du chiffre d'affaire annuel, Clic Ta Berouette (25 % du CA), Biocoop de Ploërmel et Amap de Ploërmel (25 % du CA).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes