Terra 25 janvier 2019 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Confédération paysanne : "faire bouger les lignes"

"Changer de modèle au service des paysans pour des installations nombreuses", les trois réunions publiques proposées par la Confédération paysanne ont rappelé l’objectif du syndicat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"L’emploi paysan", le projet de la Confédération paysanne présenté chez Philippe Oliveux, avec Soizig Le Bot, Ludovic Massard, Eurielle Coatrieux et Nicolas Girod.
"L’emploi paysan", le projet de la Confédération paysanne présenté chez Philippe Oliveux, avec Soizig Le Bot, Ludovic Massard, Eurielle Coatrieux et Nicolas Girod. - © Claire Le Clève

 

 

"Le projet de la Conf’, c’est l’emploi paysan,", campera le syndicat lors de ses trois réunions publiques, déroulant son programme pour "des paysans nombreux sur le territoire", dénonçant "une industrialisation de l’agriculture qui participe au rejet de la population. Nous, nous sommes transparents et combattons cela". Et c’est autour d’un "apéro paysan", samedi, que les membres de la confédération paysanne ont réuni une trentaine des leurs autour du thème de l’élevage. Pour le défendre, le secrétaire national, en charge du dossier, Nicolas Girod, éleveur laitier du Jura, producteur de l’AOP Comté et de morbier. L’occasion de souligner déprise et cessation laitière avec un renouvellement, "d’une installation pour trois départs qui ne nous satisfait pas", pointera d’emblée Euriell Coatrieux, tête de liste des candidats du sy

Voter pour peser

Elle prône "une agriculture paysanne nombreuse, recréant du lien sur les territoires", dénonçant, aux côtés des groupes industriels, une coopération agricole "qui joue la surenchère, cachant un grand désarroi et un manque de vision d’avenir". Une "dérive", que dénonce Nicolas Girod. "La valeur est là, mal répartie. Si la coop ne donne pas d’orientation au modèle agricole, elle perd son sens", tout en défendant une agriculture "plus autonome, résiliente. La Conf’ plus forte, on peut peser sur les choses", exhortent ses membres pointant la prochaine étape de la PAC, dénonçant le "plus tu as de surface, plus tu touches !". Et de défendre, "une agriculture à taille humaine, changer de modèle, changer de Pac. C’est tout l’enjeu de ces élections pour lesquelles il faut aller voter car l’abstention est un risque majeur. On sera tous perdants", mettent en garde les co-listiers bien décidés "à faire bouger les lignes".

Claire Le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui