Terra 03 janvier 2019 à 08h00 | Par Jean Dubé

Connaissez-vous votre chambre d'agriculture ? Revenu et valeur ajoutée, des objectifs centraux

La préservation du revenu des agriculteurs est l'une des principales ambitions des chambres d'agriculture. Cette "quête" prend bien sûr des formes et des actions très diverses. Petit aperçu des principales actions engagées pour maintenir, voire développer le revenu et/ou la valeur ajoutée à l'échelle des exploitations agricoles bretonnes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

3 560 exploitations bretonnes ont été accompagnées dans leur déclaration pac

Faux. Les aides PAC sont au fil des ans devenues essentielles au revenu des agriculteurs. Elles constituent souvent plus de 100 % de leur revenu. Obtenir les aides, éviter les erreurs et les pénalités est devenu un enjeu essentiel. Ainsi, 3 000 agriculteurs avaient participé aux réunions organisées par les chambres d'agriculture sur les déclarations PAC en 2015.

En 2017, 4 650 ont été accompagnés individuellement pour formaliser et déposer leur déclaration PAC.

 

Innover, c'est possible en groupe

Vrai. Le groupe et surtout les actions de groupe sont des vecteurs tout à fait essentiels de progrès des exploitations bretonnes et de la diffusion de techniques. 180 groupes d'échanges sont actuellement animés par les chambres d'agriculture en Bretagne : 61 groupes en production laitière, 45 groupes en agronomie, 18 groupes en agriculture bio. Le développement et la diffusion techniques continuent de se faire "par dessus la haie", et l'opération Innov'Action porté par les chambres d'agriculture de Bretagne a depuis essaimé un peu partout en France. En 2018, 182 fermes innovantes bretonnes ont ouvert leurs portes, et ont accueilli 43 000 visiteurs dont 28 000 professionnels, et 3 000 étudiants.

 

Les aides accompagnent l'évolution des systèmes d'exploitation

Vrai. Les aides du second pilier gérées depuis quelques années par la région sont particulièrement ciblées pour l'orientation vers des systèmes d'exploitation plus vertueux. Depuis 2015, 5 000 exploitations ont bénéficié du plan de compétitivité des exploitations agricoles (PCAEA), en appui de leurs investissements en bâtiments et équipements. Depuis plusieurs années, l'accent est clairement mis sur l'évolution vers des systèmes durables. Entre 2015 et 2017, 2 750 exploitations se sont engagées dans des MAEC système (mesures agri-environnementales et climatiques) donnant droit à une compensation financière. En 2017, les chambres d'agriculture de Bretagne ont accompagné individuellement 850 de ces exploitations dans leur engagement MAEC. Et 550 agriculteurs se sont formés à l'agriculture bio.

 

On peut encore trouver de la valeur localement

Vrai. Le local et le circuit court sont à la mode et peuvent être de véritables atouts pour les exploitations bretonnes. Elles sont déjà très nombreuses à vendre en direct, en magasin en circuit court à la ferme, par des Amap... Les chambres d'agriculture ont lancé une marque "Savourez la Bretagne" pour faire connaître et valoriser l'offre alimentaire bretonne auprès du grand public et des collectivités territoriales. Elles accompagnent le développement des filières locales. 164 entreprises bretonnes ont été accompagnées au concours général agricole du Salon de l'agriculture. Les chambres d'agricultures de Bretagne ont aussi lancé Breiz Alim, une démarche qui vise à développer les achats de produits alimentaires bretons par les collectivités locales et territoriales et lancé 30 guides de producteurs locaux, accompagné le développement de 7 nouvelles filières locales, comme autant de sources de débouchés, de valeur ajoutée et de revenu pour les exploitations.

 

Les agriculteurs sont accompagnés pour redéfinir leur stratégie d'entreprise

Vrai. Les variations de prix des produits agricoles, la complexité des règles environnementales, l'augmentation de la complexité des techniques, la maîtrise des charges sont autant d'aspects qui poussent les agriculteurs à s'interroger sur leur stratégie d'entreprise. Face à cette préoccupation, 3 500 agriculteurs sont accompagnés chaque année par un conseiller des chambres d'agriculture de Bretagne. 280 de ces conseillers et ingénieurs sont dédiés à cette tâche dans les 28 antennes de proximité des chambres d'agriculture. En 2018, 1 250 exploitations ont été accompagnées individuellement dans la redéfinition de leur stratégie d'entreprise, pour des évolutions importantes vers des marchés locaux, une réorientation en agriculture biologique, pour des investissements, une augmentation de production, la création d'un atelier ...

 

1 000 entreprises font la promotion de "Savourez la Bretagne"

Faux. Ce sont au total 1300 producteurs, entreprises agricoles et agroalimentaires qui assurent la promotion de leurs produits sous la marque chapeau "Savourez la Bretagne" lancée par les chambres d'agriculture de Bretagne. Au delà de cette "marque commerciale", les chambres d'agriculture s'investissent directement dans l'élaboration de cahiers des charges de production à l'image du "lait de pâturage", pour revaloriser le prix de vente en mettant en avant les bonnes conditions de production et d'élevage des fermes bretonnes.

 

Vrai-faux ? Ce petit quiz a été réalisé à partir du bilan de mandature des chambres d'agriculture de Bretagne 2013-2018 ? Totalement vrai !

 

- © Terra

A VOIR : Retrouvez le bilan de mandature sur votre smartphone en utilisant ce QR code.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui