Terra 19 décembre 2018 à 14h00 | Par Jean Dubé

Connaissez-vous votre chambre d'agriculture ?

Après le petit quiz de la semaine dernière sur les actions engagées par les chambres d'agriculture sur l'installation, la transmission et la formation, nous vous proposons de tester vos connaissances sur la diversité de ces actions. À quelques semaines des élections, ce "vrai / faux" vous permettra de tester votre degré de connaissance des rôles, des missions et des compétences déployées en Bretagne par les chambres d'agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

les chambres d'agriculture sont engagées dans des actions de médiation au travail.

VRAI

L'ambition d'Agrimédiation Bretagne est de renouer les liens de communication rompus entre des associés, grâce à la médiation par des pairs agricultrices/teurs ou retraité. 34 médiateurs sont actuellement acteurs en Bretagne. Ils respectent les principes fixés par la "charte de l'association de médiation pour les groupes agricoles et ruraux". Agrimédiation Bretagne mobilise de nombreuses organisations professionnelles agricoles autour de cette dynamique de médiation.

 

oz, le nouveau compagnon des maraîchers, a été développé en partenariat avec les chambres.

VRAI

Une étude est conduite en partenariat avec la MSA et Naio technologies pour mesurer l'intérêt de cet assistant en terme de diminution de la pénibilité du travail. C'est un des nombreux axes de travail menés sur toutes les questions d'emploi, de diminution de la pénibilité des tâches, d'attractivité du métier, un enjeu essentiel pour le monde agricole, notamment dans les secteurs du maraîchage, de l'horticulture, mais aussi de l'élevage.

 

le nombre d'agricultrices participant aux actions Agriculture au féminin a dépassé les 6 000 en 2017.

VRAI

6 250 agricultrices précisément ont participé à ces groupes et aux actions sur une année. Les agricultrices sont de plus en plus nombreuses à devenir cheffe d'exploitation, elles représentent 25 % des installations. Depuis 2008, un groupe régional est opérationnel, il s'attache à travailler sur les questions de communication, à lutter contre les stéréotypes et à renforcer la visibilité des femmes en agriculture.

 

10 000 agricultrices et agriculteurs ont été formés au Certiphyto depuis 2009.

VRAI

La formation Certiphyto permet de prendre en compte les risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires sur la santé et l'environnement. Depuis 2009, près de 850 formations de proximité ont été réalisées qui ont permis d'atteindre le chiffre de 10 000 personnes formées, essentiellement des chefs d'exploitation. Actuellement s'ouvre une seconde phase, celle du renouvellement des premiers Certiphyto, puisque les premiers réalisés l'ont été il y a déjà près de 10 ans !

 

L'usage des antibiotiques en élevage a baissé de 35 % en france entre 2011 et 2016.

FAUX

L'usage des antibiotiques en élevage a baissé de 37 % pendant cette période de 2011 à 2016. La question de la réduction des antibiotiques en élevage a vraiment été identifiée et traitée comme un enjeu de santé animale et humaine, notamment face à la question des antibio-résistances. Des formations, des journées à destination des éleveurs et de leur environnement technique ont été réalisées, et le résultat est impressionnant... Mais le travail continue encore.

 

90 projets de méthanisation agricole sont actuellement à l'étude.

FAUX

Ce sont pas moins de 100 projets qui sont actuellement dans les cartons en Bretagne. L'association Aile chiffre à 71 le nombre d'installations de biogaz en production en Bretagne au 1er janvier 2018, dont 59 unités agricoles, pour une puissance électrique installée de 20 547 kWe produits à hauteur de 73 % grâce à des effluents d'élevage. Ce type de projet connaît actuellement un fort développement, pour notamment améliorer l'autonomie énergétique de la Bretagne et procurer un revenu complémentaire aux éleveurs. Le cadre réglementaire est stabilisé, les techniques sont mieux maîtrisées. Nouveauté : des projets collectifs de grande ampleur commencent à voir le jour.

 

87,4 % des notifications bovines sont réalisées par Internet.

VRAI

Les éleveurs disposent d'un outil web gratuit conçu avec les EDE des 21 départements du Grand Ouest. Cet outil facilite la gestion des animaux en plus de simplifier les tâches réglementaires. Et les éleveurs ne s'y trompent pas puisque 87,4 % d'entre eux transmettent leurs notifications bovines par Internet. Ce chiffre confirme au passage le très bon niveau d'utilisation des outils professionnels numériques par les agriculteurs, lorsque bien sûr la couverture de leur territoire en terme de débit est suffisante !

 

Vrai-faux ? Ce petit quiz a été réalisé à partir du bilan de mandature des chambres d'agriculture de Bretagne 2013-2018 ? Totalement vrai !


- © Terra

A VOIR

Retrouvez le bilan de mandature sur votre smartphone en utilisant ce QR code.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui