Terra 28 octobre 2016 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Copeeks : travailler à partir de données fiables

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© HB

La société Copeeks conçoit des outils digitaux de nouvelle génération destinés à faire gagner du temps et des marges. Implantés dans un bâtiment d'élevage ou dans une parcelle, les boitiers connectés permettent d'anticiper l'apparition des maladies, de détecter la présence de parasites, de visualiser les déplacements des animaux, de disposer d'une traçabilité complète du semis à la récolte et d'accéder à une plateforme internet collaborative. "L'objectif est de collecter des informations précises et de recueillir des indicateurs qui permettront aux techniciens de collecter des données sur des durées plus conséquentes qu'à l'heure actuelle et de les analyser plus finement", explique Gwenaël Le Lay, dirigeant de Copeeks. Et de poursuivre : "En essai au lycée Pommerit-Jaudy (22), nos capteurs enregistrent trois images par jour, la température de l'air... la qualité de ces informations offre des capacités d’anticipation. Aujourd'hui, il n'existe pas d'historique précis sur les données d'une exploitation, nos outils permettront d'anticiper l'implantation des cultures et d'alerter sur les possibles dysfonctionnements dans les bâtiments d'élevage". L'offre de Copeeks est d'abord destinée aux structures qui accompagnent les éleveurs et les exploitants, notamment les coopératives, les groupements de producteurs ainsi que les sociétés de conseils. "Ces outils sont de nature à modifier la relation avec l’exploitant qui va pouvoir disposer de conseils plus appuyés et plus réguliers de son conseiller technique sans qu'il ne se déplace", affirme Gwenaël Le Lay. Une offre disponible à 120 €/mois (boitiers connectés + analyse).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui