Terra 10 novembre 2016 à 08h00 | Par Jean Dubé

Des négociations "sans échange avec les professions", regrette Paul Auffray

Abonnez-vous Réagir Imprimer

"Toutes ces négociations se font sans échange avec les professions respectives", regrette le président de la FNP Paul Auffray, interrogé sur la position de son syndicat concernant l'accord de libre-échange avec le Canada (Ceta). "Comme d’habitude, l’agriculture fait partie des sacrifiés, surtout la viande", estime le producteur de porc breton. Selon lui, "les contingents négociés dans le cadre du Ceta sont de petits volumes, mais vont peser sur les prix". Il constate plus généralement que "l’Europe exporte à des prix toujours plus bas, à part à de courtes périodes comme on vient de les connaître. Et cela contribue à peser sur les cours européens".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui