Terra 16 octobre 2018 à 11h00 | Par HB-Agra

Didier Guillaume à l'agriculture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sénat

"J'ai décidé de quitter la vie politique" avait annoncé Didier Guillaume le 16 janvier dernier sur sa page Facebook après avoir présidé  le groupe socialiste au Sénat. Dix mois plus tard, jour pour jour, il devient ministre de l'agriculture. Il prend donc la place de Stéphane Travert dans un ministère où il sera très attendu.

Didier Guillaume, un «spécialiste» nommé à l'Agriculture

Le sénateur de la Drôme Didier Guillaume a été nommé par l’Élysée le 16 octobre ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, en remplacement de Stéphane Travert. Didier Guillaume a été président du conseil général de la Drôme, premier département bio de France, pendant plus de dix ans, avant de devenir sénateur en 2008, et président du groupe socialiste. Ancien de conseiller du socialiste Jean Glavany lorsqu'il était ministre de l'Agriculture, rapporteur de la loi d'avenir agricole de Stéphane Le Foll en 2013, il est reconnu dans la Drôme comme à Paris comme un «spécialiste» de l'Agriculture. Après un départ raté de la vie politique en janvier 2018, cet ancien président du groupe socialiste au Sénat rejoint le groupe RDSE, constitué majoritairement de radicaux de gauche. Vis-à-vis du gouvernement Philippe, il a jusqu'ici adopté une position plutôt «constructive» ; par exemple il vote contre la motion de rejet en dernière lecture lors de l'examen du projet de loi Egalim. Au Conseil général de la Drôme, il a notamment porté l'initiative Agrilocal, pour l'approvisionnement de la restauration collective, qui rassemble aujourd'hui plusieurs dizaines de collectivités territoriales. Localement, il est reconnu par les différents syndicats pour avoir fortement soutenu au travers du conseil général l'arboriculture locale lorsqu'elle fut touchée par la sharka (maladie des arbres fruitiers). Pour la FDSEA de la Drôme, il a également fortement œuvré au maintien du TODE au début du mandat de François Hollande. Il est par ailleurs apprécié pour ses positions en faveur du pastoralisme sur le dossier des prédateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui