Terra 30 mai 2018 à 08h00 | Par Chantal Pape

Du 19 au 22 juin, faites le plein d'innovations !

C'est désormais un rendez-vous incontournable avant l'été : du mardi 19 au vendredi 22 juin, 32 exploitations innovantes ouvriront leurs portes en Bretagne dont 7 dans le Finistère. Le point avec Alain Lamour et Jean-Hervé Caugant, les deux chevilles ouvrières départementales de l'opération Innov'action.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les portes ouvertes Innov'action attirent bon an mal an entre 5 et 7 000 personnes sur les quatre département bretons (ici à l'EARL de Kergoncily, à Plonévez Porzay, l'an passé).
Les portes ouvertes Innov'action attirent bon an mal an entre 5 et 7 000 personnes sur les quatre département bretons (ici à l'EARL de Kergoncily, à Plonévez Porzay, l'an passé). - © Chambre d'agriculture

Si les Côtes d'Armor ont lancé les rendez-vous Innov'action, il y a quelques années déjà, les autres départements bretons leur ont bien vite emboîté le pas, tant ces portes ouvertes répondent à une attente des agriculteurs. "Après les grands travaux de printemps, la fin du mois de juin est un moment propice dans le calendrier, estime Jean-Hervé Caugant, vice-président de la chambre d'agriculture, en charge de l'opération Innov'action. Et ces rencontres allient rendez-vous technique et convivialité : c'est l'occasion de trouver de nouvelles idées pour nos exploitations mais aussi de faire un break dans le quotidien, d'échanger entre agriculteurs".

Appliquer ou adapter

Hormis dans la zone légumière, les exploitations ouvriront leurs portes dès 11h, "ce qui laisse le temps d'en voir une le matin et une seconde l'après-midi". Et les sujets ne manquent pas ! "Lait, légumes, viande bovine, porc, veau de boucherie : cette année encore, les productions sont très diverses, énumère Alain Lamour, coordinateur des portes ouvertes Innov'action dans le Finistère. Tout comme les façons de produire : conventionnel ou bio, robot ou salle de traite, circuit long ou transformation à la ferme, affouragement en vert, panneaux solaires, méthanisation passive...".

Ces portes ouvertes sont aussi l'occasion de découvrir une FAF ou des trucs et astuces pour améliorer ses conditions de travail, de faire le point sur les techniques culturales sans labour ou sur les avancées des groupes Dephy Ecophyto... "Chacun pourra y piocher des solutions pour son exploitation, renchérit Jean-Hervé Caugant. Et les appliquer telles quelles ou les adapter à son propre contexte". Sur certaines exploitations, Cumas et services de remplacement seront également présents, afin de détailler les solutions qu'elles offrent pour faciliter le quotidien des agriculteurs. "Et nous en profiterons pour présenter les services proposés par la chambre d'agriculture".

De  gauche à droite : Alain Lamour et Jean-Hervé Caugant, les deux chevilles ouvrières des portes ouvertes Innov'action dans le Finistère.
De gauche à droite : Alain Lamour et Jean-Hervé Caugant, les deux chevilles ouvrières des portes ouvertes Innov'action dans le Finistère. - © Chantal Pape

Dans le Finistère, les portes ouvertes Innov'action auront lieu de 11h à 17h :

- le mardi 19 juin au Gaec du Pillion, Thierry Quéré et Frank Kermarrec, à Plourin Les Morlaix (travail efficient, ergonomie et réduction des phytos en lait et taurillons) et au Gaec Ar Veridy, Jean-Luc et Baptiste Coent, à Cléden Poher (allier productivité et conditions de travail en lait, conversion à la bio)

- le jeudi 21 juin à la SCEA Quimerc'h, Jos Kok et Maya Missaar, à Bannalec (transformer le lait bio en fromage pour une meilleure efficacité économique et écologique), chez Philippe et Olivier Dreves, à Plouzané (autonomie alimentaire et vie du sol en lait : l'affouragement en vert, une solution ?) et de 14h à 17h, au Gaec Avel Vor, Jo, Jean-Paul et Erwan Creignou et Pascal Jacq, à Saint Pol de Léon (un nouveau bâtiment pour améliorer les conditions de travail en légumes)

- le vendredi 22 juin à l'EARL de Guellen, Didier Kerivel et Geoffrey Balcon, à Poullan sur Mer (faire plus simple et gagner en efficacité en lait) et à l'EARL de Quistillic, Christian Merret, à Henvic (en veaux de boucherie, atteindre l'autonomie énergétique de la production d'eau chaude grâce au solaire thermique et à un procédé simple et innovant de méthanisation).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes