Terra 27 janvier 2018 à 01h00 | Par Arnaud Marlet

En 2018, la MSA veut développer ses actions de territoires

À l'occasion de la présentation de ses voeux à ses partenaires, lundi dernier à Rennes, la MSA des Portes de Bretagne a fait le point sur le rôle et les enjeux que l'organisme aura à relever en 2018.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Vincent Bussonnais, 1er vice président, Éliane Le Morzadec, présidente du comité départemental
du Morbihan, Marine Marot, directrice générale, Didier Le Pimpec, président et Colette Delamarre, présidente du comité départemental d'Ille-et-Vilaine.
De gauche à droite : Vincent Bussonnais, 1er vice président, Éliane Le Morzadec, présidente du comité départemental du Morbihan, Marine Marot, directrice générale, Didier Le Pimpec, président et Colette Delamarre, présidente du comité départemental d'Ille-et-Vilaine. - © AM

Organiser une cérémonie des voeux n'était pas dans l'ADN de la MSA jusqu'à présent. "Mais il nous a semblé, avec Vincent Bussonnais, viceprésident, et Martine Marot, directrice générale, que le contexte actuel méritait que nos liens se resserrent, que nous connaissions mieux nos enjeux et nos priorités afin que nos partenariats soient plus pertinents", explique Gilles Le Pimpec, président de la MSA des Portes de Bretagne. Le groupe MSA, c'est l'organisme de protection sociale professionnel du monde agricole, mais aussi MSA Services. Pour le Morbihan et l'Ille et-
Vilaine, l'ensemble représente près de 1 000 emplois. Les adhérents agricoles, affiliés à la MSA représentent plus de 235 000 personnes protégées, réparties comme suit : 5 130 employeurs de main-d'oeuvre, 27 000 salariés actifs et 18 800 exploitants. "Nous offrons une protection sociale pour toute la vie, des prestations familiales depuis l'enfance jusqu'aux prestations retraites, en
passant bien entendu par les prestations santé. Et c'est d'ailleurs ce que nous valorisons comme guichet unique", ajoute Gilles Le Pimpec.

925 millions d'euros versés sous forme de prestations

En 2016, près de 925 millions d'euros ont été versés sous forme de prestations. "Mais le rôle de la MSA ne s'arrête pas à un soutien financier : les compétences de nos salariés, médecins du travail, conseillers en prévention, travailleurs sociaux, et conseillers sociaux sont mises au service des adhérents confrontés à des problèmes variés", précise son président. Une diversité qui se retrouve dans MSA Services à travers Amper (aide à domicile), Présence verte, MSA tutelles, Laser emploi ou encore Atouts services ou Atouts formation. "C'est très important pour nous d'avoir des actions de proximité pour améliorer les conditions de vie de nos adhérents et contribuer ainsi à la vitalité des territoires", ajoute Colette Delamarre, présidente du comité départemental d'Ille-et-Vilaine. Développer les actions de proximité constitue un des objectifs prioritaires pour cette année, en définissant notamment les territoires les plus fragiles et en intégrant les délégués, qui sont des relais privilégiés pour la MSA et les populations. De ce point de vue 2017, aura été une année assez riche avec par exemple le lancement des chartes des familles et de solidarité avec les aînés sur les territoires de la communauté de communes du pays du Roi Morvan, sur Pontivy et dans le Pays de Fougères.

À partir de ces diagnostics, des réfl exions sont menées avec les élus locaux pour défi nir les solutions qui répondront de la meilleure façon possible aux besoins du territoire. Autre exemple à Louvigné-du-Désert, avec du développement médico-social de territoire. Indicateurs de santé, offre de soins... ont permis à travers un outil informatique de réaliser un premier bilan quantitatif, enrichi grâce au travail d'étudiants en sociologie et qui a abouti à retranscrire la réalité du parcours de santé, les difficultés rencontrées par les habitants, ainsi que leurs attentes. En conclusion, Gilles Le Pimpec a listé les autres enjeux à relever pour 2018 : "Nous allons mettre l'accent sur la performance pour le client et l'adhérent, la responsabilité en faisant entendre notre voix et en inventant des solutions nouvelles. Une autre priorité sera le développement de l'activité pour faire face à la baisse d'activité due à l'érosion de la population agricole et la baisse des moyens. Une recherche qui ne se fait pas à n'importe quel prix mais se fonde sur notre compétence de guichet unique et sur notre savoir-faire".

La MSA des Portes de Bretagne, c'est :
- un conseil d'administration
- 2 comités départementaux
- 660 délégués cantonaux
- 236 339 assurés agricoles, dont 104 976 personnes sur le Morbihan et 131 363 personnes sur l'Ille-et-Vilaine
- 14,7 millions d'euros pour l'action sanitaire et sociales
- 922,6 millions d'euros de prestations versées (2016)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui