Terra 16 août 2018 à 08h00 | Par Anne Bertagnolio, chambres d’agriculture de Bretagne

Exploitations agricoles recherchent compétences

La disponibilité et la qualification de la main-d’œuvre seront-elles les facteurs limitant de la production agricole en Bretagne ? L’installation est de plus en plus risquée… Les agriculteurs ont du mal à recruter des salariés qualifiés… Dans un environnement macro et micro-économique complexe, le besoin en compétences est grandissant, pour les uns comme pour les autres.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Évolution du nombre d'actifs agricoles en Bretagne.
Évolution du nombre d'actifs agricoles en Bretagne. - © Source : MSA

Le secteur agricole compte 67 500 actifs en Bretagne. Depuis une trentaine d’années la baisse du nombre des chefs d’exploitation est compensée en partie par la progression de l’emploi salarié qui représente désormais 42 % des actifs du secteur.

 

L'agriculture a besoin d'actils...

Avec un tiers d’agriculteurs de plus de 55 ans, les départs en retraite sont actuellement nombreux. Le potentiel pour l’installation est donc important. Mais se lancer en agriculture est une opération de plus en plus risquée au regard des investissements qui ont tendance à augmenter. Côté salariat, de plus en plus de postes de permanents se créent pour remplacer le départ d’un associé, soulager la charge de travail, accompagner le développement de la production. Mais encore faut-il trouver les candidats. Il faut aujourd’hui en moyenne quatre mois pour trouver un salarié en élevage. Victime de crises à répétition, d’une méconnaissance de la diversité des productions et des possibilités d’emploi, le secteur agricole a du mal à créer des vocations.

 

... et de compétences

Le travail en exploitation se complexifie : les marchés agricoles sont instables, les exploitations s’agrandissent, la technique et les réglementations évoluent. Il faut s’informer pour comprendre son environnement politico-économique, connaître et respecter les normes réglementaires et contractuelles de production qui engagent sa responsabilité et son revenu. Le travail administratif est depuis longtemps incontournable mais représente aussi des sources de recettes comme dans le cas de la PAC. L’agrandissement des exploitations en surface, valeur capitalistique et quantité de travail augmente la prise de risque. Le droit à l’erreur se réduit et la gestion financière et technico-économique de l’exploitation doit être plus pointue. Enfin, les progrès dans les techniques, équipements et matériels sont un des vecteurs d’amélioration de la productivité et des conditions de travail. Mais encore faut-il les connaître, être en capacité de les utiliser, et surtout de faire les bons choix… Dans des exploitations de plus en plus diverses (productions atypiques, agriculture biologique, diversification d’activités…), la personnalisation des besoins en compétences et donc en formation s’accroît.

 

Polyvalence et autonomie pour les salariés

Le niveau de compétences des salariés doit s’accroître également pour maîtriser les connaissances techniques et organisationnelles qui relèvent de leur poste. Les profils recherchés varient en effet selon la taille des exploitations et les productions. La polyvalence est surtout recherchée en lait, la spécialisation en porc. L’agrandissement des exploitations tend à créer des postes plus spécialisés mais aussi des postes d’encadrement. Souvent, les employeurs cherchent des salariés ayant de la pratique afin qu’ils soient rapidement opérationnels et autonomes. Mais les jeunes diplômés ont besoin de temps pour monter en compétences… de même que les personnes non issues du milieu agricole, de plus en plus nombreuses dans le secteur, et qui manquent de repères et de bases pratiques.

Renouvellement des agriculteurs, développement du salariat, acquisition des compétences, attractivité des métiers sont donc les principaux enjeux à relever autour de l’emploi agricole.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui