Terra 19 décembre 2018 à 20h00 | Par Chantal Pape

FDSEA/JA : défendre l'installation et le revenu

Lundi, la FDSEA et les JA ont présenté les 20 candidats de la liste Finistère d'avenir. Le programme qu'ils vont défendre lors des prochaines élections à la chambre d'agriculture s'articule autour de cinq points : la défense de l'installation/transmission et du revenu, le respect du métier et des produits, une future Pac qui protège ses agriculteurs et une agriculture de projet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au collège des exploitants, la liste Finistère d'avenir compte 6 femmes et 14 hommes, 8 "anciens" qui briguent un nouveau mandat et 12 "nouveaux".
Au collège des exploitants, la liste Finistère d'avenir compte 6 femmes et 14 hommes, 8 "anciens" qui briguent un nouveau mandat et 12 "nouveaux". - © Chantal Pape

"Sur la liste, toutes les productions et tous les territoires sont représentés", affirme André Sergent, le président sortant de la chambre d'agriculture, en présentant les 20 candidats de la liste Finistère d'avenir. Avant la tenue de nombreuses réunions locales, courant janvier, le programme a également été dévoilé le 17 décembre dernier.

"C'est la double peine pour les retraités agricoles, indique Jo Mingam, Plougar, qui conduira la liste des anciens exploitants. Nous avons travaillé beaucoup pour bien souvent des retraites minables, qui atteignent à peine le seuil de pauvreté".
"C'est la double peine pour les retraités agricoles, indique Jo Mingam, Plougar, qui conduira la liste des anciens exploitants. Nous avons travaillé beaucoup pour bien souvent des retraites minables, qui atteignent à peine le seuil de pauvreté". - © Chantal Pape

Priorité à l'installation/transmission

"Notre priorité sera l'installation et la transmission, explique Anthony Taoc, jeune aviculteur à Saint Ségal. 50% des agriculteurs ont plus de 50 ans et d'ici 10 ans, ils seront partis en retraite". Un défi qui passe par l'accompagnement des cédants et des porteurs de projets mais aussi aussi par la promotion des métiers de l'agriculture, qui peine à recruter. "Il en va de la pérennité de l'activité agricole".

"Mais pour installer, il faut du revenu", indique Thierry Marchal, producteur de porcs à Sizun. Un revenu qui, demain, permettra de garder une agriculture à dimension familiale. "Il faut parvenir à valoriser notre production par des OP fortes, des relations économiques équilibrées au sein des filières". "La chambre ne peut pas agir sur le prix, rappelle André Sergent. Mais elle accompagne les agriculteurs au quotidien". "En plaçant l'humain au centre de ses préoccupations", renchérit Thierry Marchal.

 

"Nous allons gagner ces élections pour défendre, soutenir et faire avancer l'agriculture du Finistère, affirme Thierry Merret, à la tête de la liste syndicale FDSEA-JA.
"Nous allons gagner ces élections pour défendre, soutenir et faire avancer l'agriculture du Finistère, affirme Thierry Merret, à la tête de la liste syndicale FDSEA-JA. - © Chantal Pape

Stop à l'agribashing

"Remettons la production au coeur de l'alimentation". Lassés d'être sans cesse la cible de critiques de tous bords, les agriculteurs demandent "le respect". "Il faut faire reconnaître nos pratiques agricoles, innovantes et respectueuses", insiste Sophie Jézéquel, productrice de lait et de porcs à Lennon. Et de citer "une baisse de l'usage des antibiotiques en élevage de 37% en 5 ans" ou un taux de nitrates en baisse de 30% en 20 ans. "Stop à l'agribashing".

Résolument "pro-Europe", les candidats FDSEA et JA pointent néanmoins quelques "difficultés". "Il faut obtenir une harmonisation fiscale, sociale et environnementale, affirme André Sergent. Et une PAC qui nous protège !" Et de citer les aléas climatiques ou sanitaires, avant de dénoncer la subsidiarité. "Demain, on va en arriver à 27 PAC différentes... Et ce n'est sûrement pas la bonne solution".

Enfin, la liste Finistère d'avenir plaide pour une chambre d'agriculture bretonne à la pointe de l'innovation et du progrès mais aussi "force de discussion", en évoquant le découpage en 20 territoires et 28 antennes. "Au plus proche des agriculteurs et en lien avec les EPCI, avec lesquels nous nouons des partenariats sur des sujets aussi vairés que l'installation, la préservation du foncier...", détaille Jean-Hervé Caugant, producteur de lait bio à Dinéault.

 

 

La liste Finistère d'avenir

 

1 - André Sergent, Beuzec Cap Sizun,

2 - Isabelle Salomon, Locunolé,

3 - Jean-Hervé Caugant, Dinéault,

4 - Martin Cloître, Plouarzel,

5 - Sophie Jézéquel, Lennon,

6 - Michel Inisan, Plouider,

7 - Thierry Marchal, Sizun,

8 - Sophie Enizan, Riec sur Belon,

9 - Anthony Taoc, Saint Ségal,

10 - Bernard Le Saint, Plouzévédé,

11 - Hélène Le Roux, Coray,

12 - Julien Cabon, Guissény,

13 - François Kerscaven, Taulé,

14 - Dorothée Keravis, Motreff,

15 - Gwendal Danse, Clohars Carnoët,

16 - Stéphane Cornec, Plonéis,

17 - Marie-Françoise Le Bloas, Guipronvel,

18 - André Guenneugues, Ploudalmézeaun

19 - Gérard Yven, Carantec,

20 - Didier Goubil, Poullaouen.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui