Terra 13 juin 2014 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Forêt privée :L' épicéa de Sitka attaqué

Samedi 14 juin, se déroulera à Camors, l'assemblée générale du Syndicat des Producteurs Forestiers privés du Morbihan. Dans ce département, le plus boisé de Bretagne, plus du tiers de la production régionale de bois est récolté chaque année apportant une fonction économique non négligeable au secteur. Il aura vu pourtant souffler 13 tempêtes sur ses domaines cette année et il nourrit des craintes. Le point avec Alain de Chabannes Président du Syndicat des Producteurs Forestiers privés du Morbihan qui compte 465 adhérents pour 23 571 ha.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain de Chabannes Président du Syndicat des Producteurs Forestiers privés du Morbihan
Alain de Chabannes Président du Syndicat des Producteurs Forestiers privés du Morbihan - © CLC

 

Comment se porte la forêt morbihannaise ?

A d C : On pourrait certes aller mieux mais la forêt morbihannaise ne vas pas mal. Le changement climatique commence à se faire ressentir par le dépérissement par endroit du chêne pédonculé. Les tempêtes sont passées occasionnant à certains endroit une casse importante mais diffuse. Actuellement, le problème majeur est l’attaque d’insectes (dendroctones) sur les épicéas de Sitka . Les forestiers luttent contre ces attaques par des lâchers de Rhizophagus sur les arbres abîmés. Dans l’Ouest et le Nord-Ouest du département, les peuplements d’épicéas de sitka fortement présents ont été sévèrement attaqués.

Quel est l'actualité de votre syndicat

A d C : Notre Fédération Nationale travaille avec le parlement afin d’amender la loi d’avenir sur la forêt, entre autres sur la préemption par un propriétaire riverain contigu lors de vente de parcelles forestières, la mise en place d’un compte d’Epargne «assurance-forêt», etc . Elle a présenté ses analyses et remarques sur le projet de loi biodiversité. D’autre part le démarrage du programme Breizh Forêt en 2015 doit permettre le reboisement des accrus ou des peuplements pauvres.

Certaines espèces, dont le peuplier, vont manquer dans le futur. Comment comptez vous y remédier ?

A d C : Le Syndicat des producteurs forestiers privés du Morbihan encourage ses adhérents à replanter et compte notamment sur le programme Breizh Forêt pour faciliter ces replantations, en résineux ou en feuillus. Avec le CETEF (Centre d’Etudes et de Techniques Forestières) les forestiers privés participent à la mise en place de parcelles expérimentales permettant de déceler des cultivars de peuplier à forte croissance et en outre les plus adaptés à notre région et aux problèmes de rouille.

Propos recueillis par Claire Le Clève

 

 

épicéa de Sitka
épicéa de Sitka - © SLP

Un Morbihan très boisé

Avec ses 135 000 ha couvrant près de 20 % du territoire, le Morbihan est le plus boisé des départements bretons. Une foret majoritairement privée, morcellée, à l'exception de grands domaines, qu'ils soient privés (Lanouée 4000 ha, Quénécan 3000 ha, Molac sur 1500 ha) ou domaniaux (Floranges 810 ha, Camors 665 ha, Pont-Callek 524) et départementaux (1500 ha). 36 % de la production régionale de bois, soit plus de 200 000 M3 y sont récoltés chaque année dont 2/3 pour la production de bois d’œuvre et le tiers pour celle de bois scié.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui