Terra 15 décembre 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Garun Paysanne reste "proactif" face à la baisse de son activité aliment

L'assemblée générale de la coopérative Garun Paysanne s'est déroulée début décembre à Hénansal, en Côtes d'Armor. Spécialiste de la production porcine, la coopérative accuse un recul de ses volumes d'aliments.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Luc Cade, président de la coopérative Garun-Paysanne.
Jean-Luc Cade, président de la coopérative Garun-Paysanne. - © Terra

Le bilan de l'exercice 2015-2016 a été marqué par plusieurs événements. D'abord, la période se solde par une baisse de 4,6 % du volume d'activité sur la partie nutrition animale. La coopérative cumule les circonstances : la principale étant l'arrêt de la production d'aliment volailles thermisés avec la coopérative UKL-Arrée (-40 %) ; la baisse de l'activité porc, activité phare en lien avec les difficultés des éleveurs (-1,8 %) et l'arrêt de l'activité "extrusion soja". La coopérative produit, en tête, des aliments porc à hauteur de 168 970 tonnes ; des aliments bovins, 106 000 tonnes (hausse de 6 %) et des aliments volailles, 23 670 tonnes. Elle s'est félicitée d'avoir "pratiqué des prix les plus justes" et "répercuté sur l'aliment l'effet ciseau conséquent sur les marchés des protéines".

Pour faire face au repli de la nutrition animale, la coopérative a investi en 2015 dans un nouveau process au sein de la tour "Altina", qui effectue le traitement thermique des aliments à destination des volailles reproductrices et des porcelets et truies (destruction des salmonelles et abaissement de la charge en entérobactéries).

"Nous voulons créer de la valeur à tous les étages. Il faut être proactif", a assuré Jean-Luc Cade, président de la coopérative aux adhérents. Parmi les voies de progrès, ont été cités la démédication dans les élevages, la fabrication à la ferme des aliments, la contractualisation, démarche chèrement défendue par la coopérative ou encore la création d'une marque valorisant les atouts de la coopérative.

L'autre événement marquant de l'exercice a été le remplacement du directeur Jean-Michel Adenot par Sylvain Théon, anciennement directeur adjoint.

 

 

Débat sur la création de valeur le 2 décembre à Hénansal.
Débat sur la création de valeur le 2 décembre à Hénansal. - © Terra

Créer de la valeur ajoutée : à chacun sa méthode

Prendre son avenir en main et dégager de la valeur ajoutée est un thème cher à la coopérative Garun-Paysanne. Cette dernière a invité Jean-Paul Simier de Bretagne Développement Innovation, Antoine Gorioux, directeur général de Guyader Gastronomie et Didier Loiseau, vice-président de Sodiaal, à discuter de la création de valeur ajoutée. Lors du débat, la coopérative laitière Sodiaal a évoqué sa stratégie de rapprochement des producteurs des consommateurs par des moyens techniques imprimés sur les briques de lait Candia (photo du producteur, flashcode, vidéo...) à partir du 1er trimestre 2017. "Il faut que le producteur prenne la parole et montre au consommateur le travail qu'il fait bien tous les jours", indique Didier Loiseau. En parallèle, la coopérative a lancé une enquête sur les pratiques de ses producteurs afin d'être en capacité d'offrir des produits différenciés, comme le lait de pâturage. Cette démarche sera présentée au Space 2017.

Une stratégie approuvée par Jean-Paul Simier, spécialiste de l'approche marketing : "Il faut aller chercher l'euro dans la poche du consommateur. En lui racontant une histoire, on crée de la valeur". Mais en France, si l'on sait faire du "premium", encore faut-il trouver les moyens de garder la valeur sur le maillon production. "Il faut que la valeur reste dans la coopérative et soit redistribuée aux coopérateurs", prêche le vice-président de Sodiaal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui