Terra 08 janvier 2019 à 09h00 | Par Chantal Pape

Grâce au Cesa, le Père Noël gâte les salariés de l'agriculture

Même s'ils ne sont bien souvent qu'une poignée voire tout seuls sur leur exploitation, les salariés agricoles bénéficient quand même des prestations d'un comité d'entreprise. Et cette année encore, le Cesa 29 les a gâtés en cette période de fêtes, avec un repas de fin d'année le 24 novembre et un colis de Noël le 1e décembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de 3 500 colis de Noël ont été distribués le 1e  décembre dernier à Brest (photo), Morlaix, Quimper et Châteaulin.
Plus de 3 500 colis de Noël ont été distribués le 1e décembre dernier à Brest (photo), Morlaix, Quimper et Châteaulin. - © Chantal Pape

En ce frais samedi de décembre, le flot des voitures est continu aux abords de entrepôts de Saveol. Pas de tomates à décharger ni à calibrer mais des centaines de salariés agricoles qui vont converger vers Guipavas toute la journée, pour retirer leur colis de fin d'année. "1 700 ici, calcule Gilles Burel, coordinateur de l'Anefa, venu prêter main forte au Cesa, le comité d'entreprise des salariés agricoles. 800 à Morlaix, autant à Quimper et 200 à Châteaulin". Une distribution qui demande une logistique impressionnante, "20 palettes rien que pour Brest, l'équivalent de deux camions 38 tonnes pour le Finistère". Et une organisation désormais bien huilée. "Les 5 salariés de l'Anefa et du Cesa et les 14 bénévoles du Cesa sont à pied d'oeuvre".

Une valeur sûre

Bonnet de Noël vissé sur la tête, Gildas Le Borgne est un habitué de ces distributions. "Je suis bénévole au Cesa depuis une bonne dizaine d'années", indique cet ancien agriculteur, aujourd'hui salarié en serre. Avec son binôme, il est affecté aux colis Hénaff, plébiscité en ce Noël 2018. "Ils arrivent à égalité avec la carte cadeau Maisons du monde, loin devant le colis sucré et le jeu Passe-trappe".

Tous les ans, les bénéficiaires du Cesa ont ainsi le choix entre 4 ou 5 colis, d'une valeur de 50 €. "On essaie de trouver des propositions différentes", indique Gildas Le Borgne. Mais le colis gourmand du Sud Ouest, avec son foie gras, reste une valeur sûre... "Et on essaie de trouver une carte cadeau à utiliser à proximité : Décathlon, Darty, Magasin vert....". "Les salariés paient 10 € à la commande, précise Gilles Burel. Et un courrier leur donne toutes les modalités pour le retirer. Doublé d'un SMS l'avant-veille de la distribution". Et à en juger par quelques-uns qui repartent lourdement chargés, certains se sont organisés, au sein des entreprises, pour gérer le retrait ! La hantise des organisateurs ? "Un gros coup de froid le week-end de distribution ! Si les gens ne peuvent pas se déplacer, on fera comment ?" Une situation que ne s'est fort heureusement encore jamais présentée, depuis 20 ans qu'existent ces colis.

 

 

Avec plus de 1 100 convives, le repas de fin d'année du Cesa et la soirée années 80 affichaient complet le 24 novembre dernier au parc des expos de Penfeld, à Brest.
Avec plus de 1 100 convives, le repas de fin d'année du Cesa et la soirée années 80 affichaient complet le 24 novembre dernier au parc des expos de Penfeld, à Brest. - © Cesa 29

Un appel aux bénévoles

Cerise sur le gâteau, le Cesa profite de la distribution des colis de Noël pour offrir à ses bénéficiaires un crayon et un sac de courses siglés de son nouveau logo. "L'an passé, pour les 20 ans du Cesa, c'est une polaire que nous avions rajouté, se souvient Gildas Le Borgne. Deux modèles, homme et femme, et 5 tailles. Dix choix différents... Un vrai casse-tête !". Pour autant, il ne renoncerait pour rien au monde à ces distributions, "c'est toujours un moment sympa", et à son engagement au sein du Cesa. "J'y suis venu parce que je connaissais du monde qui y siégeait. Et je suis resté". Ce qu'il apprécie ? "La bonne ambiance qui règne au sein des bénévoles. Salariés en porc, lait ou légumes, mécanicien agricole en ETA... nous venons d'horizons très différents. Nous formons une bonne équipe. Et les échanges sont très enrichissants". Et le bénévole de lancer un appel aux volontaires. "Deux d'entre nous vont mettre fin à leur engagement, pour raison personnelle et départ en retraite. N'hésitez pas à venir nous rejoindre".

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui