Terra 01 juin 2018 à 15h00 | Par Arnaud Marlet

Groupama Loire Bretagne consolide ses résultats

La caisse régionale de Groupama Loire Bretagne a présenté le 24 mai dernier ses résultats. Des résultats qui restent stables, dans un contexte fortement concurrentiel et soumis à des évolutions réglementaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Pascal Ouvrard, directeur financier, Michel L'Hostis, président, et Bernard Veber, directeur général.
De gauche à droite : Pascal Ouvrard, directeur financier, Michel L'Hostis, président, et Bernard Veber, directeur général. - © Terra

"Le chiffre d’affaires (914,3 millions d’euros) et le résultat net (30,72 millions d’euros) sont restés stables par rapport à 2016", indique Pascal Ouvrard, directeur financier. La sinistralité a été marquée par une hausse constante avec l’accroissement de l’importance et de la récurrence d’événements climatiques majeurs qui s’inscrivent désormais dans le quotidien de l'assurance. Pour l’année 2017, 27,9 millions d’euros ont été consacrés au climatique dont 24,6 millions pour la tempête Zeus. "À titre d'exemple, c'est le double de ce que l'on avait supporté en 2014 où nous avions vécu une succession de 12 tempêtes", informe Michel L'Hostis, président de Groupama Loire Bretagne. Au total, les sinistres (dont sept graves) ont représenté 506 millions d’euros. Cette sinsitralité en hausse a été compensée partiellement par une hausse tarifaire mais aussi par des gains de compétitivité. Les évéments climatiques en hausse demandent à l'assureur de la souplesse et de la réactivité pour absorber les flux de déclaration.

"La maîtrise globale de nos fondamentaux techniques permet d’afficher un ratio combiné de très bonne facture à 97 % (sinistres + réassurance + frais généraux, le tout divisé par notre chiffre d'affaires) et une marge de solvabilité renforcée", ajoute Pascal Ouvrard. "En tant qu’assureur mutualiste, nous utilisons notre capacité à dégager du résultat non pas en rémunération d’actionnaires, mais bien dans le but de conserver une offre attractive, accessible au plus grand nombre, et d’investir sur notre territoire", défend Michel L'Hostis. 90 % du chiffre d’affaires est réinjecté dans l’économie régionale sur les six départements. Concrètement, ce sont 150 postes qui ont été pourvus en 2017 et 139 qui le seront sur 2018, majoritairement en CDI.


Innovation

Sur la politique de l'entreprise, l'innovation est le maître mot. "Se focaliser sur l'innovation c'est notre priorité !", exhorte même Michel L'Hostis. Au niveau agricole, plusieurs exemples sont ainsi mis en avant. Comme l'application Vigielent, qui a reçu un Innov'Space en 2017 et qui permet de signaler la présence d'un tracteur sur la route. Ou encore la "ferme connectée", qui propose des applications spécifiques, grâce à des travaux menés avec des start-up et dont le but est de faciliter le quotidien des agriculteurs. 2019 sera l'année de la concrétisation de ces projets avec quelques réalisations qui sont actuellement testées dans certaines exploitations. On peut ici citer la sonde à fourrage connectée, la barrière infrarouge pour les clôtures ou le détecteur d'inhibiteur dans le lait. "L'assurance aujourd'hui, ce n'est plus simplement garantir un bien, mais proposer des services associés", constate Bernard Veber.

Enfin, la caisse régionale de Groupama Loire Bretagne développe une politique responsabilité sociale des entreprises (RSE) sur trois volets au bénéfice de ses parties prenantes, sociétaires, collaborateurs, élus, partenaires. Ses actions, qu’elles soient sociales, environnementales ou économiques portent des effets : quatre tonnes de papier collectées et recyclées, 1 million d’euros destiné au mécénat de compétences culturel, sportif et de santé, 150 postes de télétravailleurs, -13 % d’émissions de gaz à effet de serre en quatre ans… "Autant d’actions qui renforcent notre crédibilité et notre attractivité aux yeux de nos futurs recrutés et je suis convaincu du lien entre la qualité de service et le bien être des employés dans la société", conclut Michel L'Hostis.

Groupama Loire Bretagne en bref

600 000 sociétaires assurés sur les six départements (la Bretagne, la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire)
9 caisses régionales ;
2 120 collaborateurs ;
5 300 élus ;
297 agences et six sites de gestion (traitement des sinistres, de la souscription de nouveaux contrats…) répartis sur six départements.
Répartition du chiffre d'affaires par marché : particuliers 55 %, agricole 23 %, professionnels 13 %, entreprises 9 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui