Terra 17 mai 2018 à 09h00 | Par Propos recueillis par Jean Dubé

Innov'action est le réseau social de l'innovation !

Innov'action se déroulera du 19 au 22 juin 2018. 32 fermes ouvriront leurs portes. Celle de René Collin du Gaec Collin-Berré de Bédée (35), fait partie des premières qui ouvriront. Terra l'a rencontré pour qu'il nous parle de cette action et de ce que l'on pourra y voir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
René Collin, membre du groupe Innov'action. Organisateur d'une porte-ouverte sur son exploitation sur le bassin versant du Meu.
René Collin, membre du groupe Innov'action. Organisateur d'une porte-ouverte sur son exploitation sur le bassin versant du Meu. - © Terra

Que va-t-il se passer pendant la semaine d'Innov'action ?

René Collin. 32 fermes vont être ouvertes cette année sur l’ensemble de la région Bretagne dans le cadre d'Innov'action. Neuf en Côtes-d'Armor, huit en Finistère, six en Morbihan. Et sur les huit fermes participantes en Ille et Vilaine, une attention particulière sera apportée à la notion de travail et sa gestion dans les exploitations. La surcharge de travail interpelle les agriculteurs, tant le côté physique que le travail de production et administratif. Les volumes de production augmentent mais la délégation du travail ne suis pas forcément.


Y aura-t-il d'autres axes pour ces portes ouvertes ?

R. C. On parlera bâtiments, équipements, nouvelles technologies, mais un autre sujet important sera développé, celui de l'environnement. J’en parle d’autant plus facilement que c’est le thème que nous allons développer sur notre exploitation, puisque nous "ouvrons les portes" du Gaec. Plus précisément, nous souhaitons montrer le travail réalisé depuis de nombreuses années sur le bassin versant, avec la réduction de l’utilisation des produits phyto et le recours au désherbage mécanique bineuses, houes rotatives… Toutes ces techniques développées avec l'appui des techniciens de la chambre d'agriculture et le groupe Écophyto. Ces techniques ne sont pas exclusivement bio, elles sont aussi développées chez les conventionnels.

Dans notre exploitation, cela fait déjà presque dix ans que nous pratiquons le désherbage mécanique. Les Cuma du bassin versant du Meu se sont équipées en conséquence. Nous sommes régulièrement interpellés par les responsables politiques qui nous demandent ce que nous faisons, c’est l’occasion avec toute l’équipe du groupe Écophyto de le montrer aux agriculteurs et aux élus du territoire. C’est vrai pour la partie environnementale, mais pour les exploitations qui ouvrent leurs portes et présenteront leurs actions sur un thème comme le travail, c’est tout aussi important de montrer et d'expliquer ce qui est fait.

 

Comment sont "sélectionnées" les exploitations ?

R. C. L'opération Innov'Action mise en œuvre et animée par les chambres d'agriculture de Bretagne repose d'abord sur le volontariat d'agriculteurs qui ont développé chez eux un travail important sur les différents thèmes mis en avant. Cela permet de montrer à d’autres ce que l’on peut faire et ce que l’on sait faire. Par exemple, à l'échelle d'un territoire, plusieurs exploitations se sont équipées de la même marque de robot de traite. S'ils ont fait ce choix, c'est aussi pour répondre à leur préoccupation de pouvoir se remplacer mutuellement chez l'un ou l'autre en cas de besoin, et ne pas se trouver démuni face à la complexité de pilotage de ce type d'équipement. Cette approche là mérite d'être mise en lumière car elle peut être reproduite ailleurs par d'autres agriculteurs.

 

Cela demande-t-il beaucoup de travail d'accueillir du public ?

R. C. Sur notre exploitation, nous recevrons le public sur le site de la Riolais à Bédée qui accueille les cultures. Bien-sûr, il y a un travail de préparation. Dans toutes les exploitations qui accueillent, chacun a bien sûr à cœur de recevoir les visiteurs le mieux possible. Cela prend un petit peu de temps, mais c'est aussi fait avec plaisir !


Qu'est-ce qui fait le succès de cette opération Innov'action et quels sont ses axes de développement ?

R. C. Les agriculteurs ont besoin d'échanges. Cela permet de renouer avec ses pairs, de discuter des techniques que l'on met en place au niveau des culture et d'échanger avec tous ceux qui veulent bien venir nous voir. Innov'Action fonctionne comme une sorte de réseau social de l'innovation ! C'est du développement par dessus le talus ou par dessus la haie. Dans notre Gaec, nous commencerons dès le vendredi 15 juin et, le 16 au matin, nous ouvrirons aussi pour le grand public. Nous voulons montrer ce que l'on peut faire au niveau des cultures avec ou sans produits phytosanitaires, sans pour autant être dans le bio.

Toutes les autres exploitations ouvriront leurs portes du 19 au 22 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes