Terra 08 juin 2018 à 08h00 | Par Laetitia Le Moan, chambres d'agriculture de Bretagne

L’EdE de Bretagne en mode 2.0 : un nouvel outil d'identification en juin

L’EdE de Bretagne déploie un nouvel outil pour les éleveurs dans le cadre de la migration de la base de données régionale vers la base de données Grand Ouest comptant 21 départements. Cette opération va engendrer quelques perturbations au niveau de l’identification courant juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Outre les services réglementaires liés à l’identification animale, le nouvel outil proposé par l’EdE de Bretagne permet de personnaliser l’outil, de faire des tris et un service de calculs d’effectifs et UGB.
Outre les services réglementaires liés à l’identification animale, le nouvel outil proposé par l’EdE de Bretagne permet de personnaliser l’outil, de faire des tris et un service de calculs d’effectifs et UGB. - © Terra

Attaché à offrir le service de gestion de l’identification le plus efficace et le moins coûteux aux éleveurs, l’EdE de Bretagne* a développé l’accès à des solutions numériques de notification. C’est dans cet objectif qu’une nouvelle étape est franchie aujourd’hui. Les outils habituels utilisés pour tout ce qui concerne l’identification bovine, ovine et caprine vont évoluer courant juin. Qu’il s’agisse du Portail EdE de Bretagne, Agranet ou Agraël, les éleveurs vont découvrir un nouvel univers plus ergonomique qui conserve les fonctionnalités de base réglementaires, à savoir les notifications de naissances, de mouvements d’entrée ou de sortie et les commandes de boucles. De nouveaux services sont aussi proposés : inventaire avec fonctionnalités de tri plus interactives, affichage de l’outil paramétrable par l’éleveur, calculs d’effectifs personnalisables.

Un impact sur les services

L’évolution des outils à destination des éleveurs est une partie d’un projet beaucoup plus large. Nommé E-Toile, ce projet englobe 21 départements du Grand Ouest (Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes). Initié en 2013 dans le but de mutualiser les coûts, ce projet va aboutir à la mise en place d’une unique base de données Grand Ouest et à de nouveaux outils métiers, propres aux équipes EDE de ces 21 départements. Ces outils seront plus modernes et plus fonctionnels.

La migration entre la base de données bretonne et la base de données Grand Ouest est prévue courant juin. Cette opération exceptionnelle va induire une interruption des services identification au cours du week-end du 16 juin. Les outils de notifications habituels seront donc indisponibles le temps de cette migration, du vendredi 15 juin à 16h au lundi 18 juin à 12h. Les informations relatives à cette rupture seront disponibles sur le portail www.bretagne.edeidentification.fr et sur le site des chambres d’agriculture de Bretagne www.bretagne.synagri.com/synagri/identification-animale-et-tracabilite. Les éleveurs sont invités à être à jour de leurs commandes de boucles, notifications de naissance ou de mouvements afin d’éviter les déclarations hors délai.

D’autres projets suivront : évolution du portail EdE de Bretagne, avec une version tactile pour smartphone tout cela dans le but de continuer à assurer le meilleur service aux éleveurs.

 

René Collin, président EdE de Bretagne.
René Collin, président EdE de Bretagne. - © Terra

Il a dit : René Collin, président EdE de Bretagne

"Nous aurons un outil très pratique et qui coûtera moins cher aux éleveurs"

Ce nouveau logiciel E-toile couvre 21 département du Grand Ouest, soit à peu près la moitié du cheptel bovin français. Jusque là, deux outils étaient utilisés, l'un développé par l'Arsoé Bretagne et l'autre par l'Arsoé Manche Atlantique. Mais ils étaient vieillissants et il fallait absolument les moderniser. Nous avions aussi le souci de réduire les coûts. Le développement d'E-toile a effectivement pris du temps, près de quatre ans. Mais désormais, nous aurons un outil très pratique et qui à terme coûtera moins cher aux éleveurs. Cette base Grand Ouest va basculer ce mois de juin, normalement le week-end du 16-17 juin, ce qui pourra entraîner quelques anomalies durant quelques jours. Tout a été préparé pour que tout se passe au mieux et qu'il y ait le minimum d'inconvénients pour les éleveurs du Grand Ouest.

À travers la mise en place de cet outil, on a cherché à améliorer son ergonomie, en en facilitant les accès pour rendre cette base Grand Ouest plus fonctionnelle.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui