Terra 01 mai 2014 à 08h00 | Par H.Bonneau

L’En avant : à un match de la victoire !

A la veille de la finale de la coupe de France, les supporters se préparent à soutenir leur équipe. Franck Coatrieux, fervent partisan de Guingamp, livre sa passion du foot et de l’équipe costarmoricaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est le papa de Franck Coatrieux qui assurera son remplacement sur l’exploitation. "Une chance que mes
poulaillers soient vides cette semaine là, mon père va se charger des vaches allaitantes et des veaux de boucherie",
précise l’éleveur.
C’est le papa de Franck Coatrieux qui assurera son remplacement sur l’exploitation. "Une chance que mes poulaillers soient vides cette semaine là, mon père va se charger des vaches allaitantes et des veaux de boucherie", précise l’éleveur. - © H.B

"Petit, mon père m’emmenait au Roudourou pour voir les matchs d’En avant, maintenant c’est moi qui emmène mon fils voir l’équipe au stade de France pour la finale de la Coupe", raconte FranckCoatrieux, agriculteur à Bourbriac (22). Et ce n'est pas peu fier que Mathis, sept ans, qui porte le maillot du joueur guingampais du même nom, s’apprête à aller supporter son équipe favorite à Paris.

Une passion de toujours


Franck Coatrieux est ce que l’on appelle un "mordu" de football.Il a commencé à jouer au ballon rond en débutant et ce jusqu’à l’équipe sénior. Une constance que l’on retrouve dans son soutien à l’équipe de Guingamp. "En 1997, j’étais au Stade de France pour soutenir l’équipe alors qu’en 2009 nous avions regardé le match à la télé, Mathis fêtait ses deux ans. Cette année, lors du match contre Monaco j’ai promis à mon fils que si l’équipe gagnait on allait à Paris". Il était donc essentiel d’avoir les places pour la finale ! Depuis, les pronostics vont bon train entre le père et le fils. Alors que Franck imagine une victoire de Guingamp 2-1 en prolongation, Mathis prévoit 1-0 pour l’équipe d’En avant. Pourtant si la victoire est attendue "le plus important c’est le maintien en ligue 1", prévient le supporter.

- © EAG

Une équipe accessible


"Le budget de l’équipe est le plus faible de L1, la pression est plu sforte pour les Rennais", estime l’agriculteur. Et d’ajouter : "gagner la coupe serait un beau message". A Guingamp c’est toute la ville qui a été redécorée aux couleurs de l’équipe, les commerçants ont également lancé une tombola pour gagner des maillots. "Ici, les joueurs ne sont pas des personnalités... on peut les croiser quand ils font leurs courses, personne ne les embête. Parfois, Lionel Mathis emmène son fils jouer aux boules et chacun peut jouer contre eux", soutient Franck Coatrieux. Et d’expliquer: "si on nous appelle les paysans c‘est bien parce que nous sommes à la campagne".


Une victoire bretonne


Si le supporter de toujours espère une victoire guingampaise, se sera "de toute façon une victoire bretonne,et ça c’est bien !", estimet-il. "Ca veut dire q’une équipe de la région jouera la coupe d’Europe et le trophée des champions en Chine, début août contre le PSG probablement". L’agriculteur a tout demême un bon pressentiment pour son équipe de coeur : "notre victoire contre Valenciennes nous a fait du bien. C’est important de gagner un match avant une finale de coupe,ça donne de la motivation aux joueurs". Et de prévenir : "de plus, l’équipe d’En avant fait souvent de bons résultats contre les grosses équipes. Même si nous ne sommes pas favoris on peut gagner !".

Des places vendues en temps record


Plus de 20 000 places étaient disponibles à la vente à la billetterie de l’En avant. Une règle : les abonnés sont prioritaires dans la limite de deux places par personnes. Toutes les places sont parties en quelques jours. "Nous avons nos billets et la possibilité de partir en car. Armés de drapeaux, maillots et écharpes, l’ambiance va être bonne", prédit Franck Coatrieux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui