Terra 27 avril 2018 à 10h00 | Par Claire Le Clève

La forêt bretonne à la loupe

Pour mieux produire l’arbre dont ils tirent revenus, ils essaient, se forment et s’informent au sein des centres d’études techniques forestières, Cetef. Démonstration à Saint Marcel, vendredi denier, lors de l’assemblée générale de celui du Morbihan. Il s’est penché, entre autres, sur le futur de la ressource abondante en Bretagne mais avec des peuplements peu productifs en bois d’œuvre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En salle le matin, les membres du cetef se sont rendus sur des parcelles récemment boisées en pin maritime et chêne rouge à Pleucadeuc
En salle le matin, les membres du cetef se sont rendus sur des parcelles récemment boisées en pin maritime et chêne rouge à Pleucadeuc - © CLC

 

 

Il manque encore 200 000 m³ à la récolte de bois bretonne pour retrouver le niveau de commercialisation d’avant 1987, près 1,4 million de m³, mis à terre par l’ouragan d’octobre. Depuis le début des années 2 000, la courbe repart à la hausse, calée sur celle des résineux. "Une ressource récente et mûre avec le pin Sitka en cours de récolte qui n’est pas sans poser la question du renouvellement", pose Gildas Prévot, d’Abibois. Mais au-delà, que sera demain la ressource en bois bretonne ? L’étude a mobilisé les énergies * pour se projeter dans un pas de temps de 20 ans au vue d’un contexte "qui voit une augmentation sensible du nombre d’outils de transformation, la diffusion du dendroctone, parasite à l’origine d’importantes coupes sanitaires et la mise en service de nombreuses chaufferies, consommatrices de bois énergie", cadre ce spécialiste de la ressource.

Plus 150 000 ha en 30 ans

Alors y aura t-il assez de bois pour faire face ? "Du fait de la déprise agricole et des boisements récents, la forêt continue à s’étendre en Bretagne de près de 2 % par an, le taux d’accroissement le plus élevé en France avec la Corse, 150 000 ha de plus en 30 ans", constate Henri de Bronac de Bougainville, président du Cetef 56, pour une production de bois de 7 m³ par ha et par an. "La Bretagne est la 4 me région la plus productive de France", poursuit le spécialiste d’Abibois notant que le Morbihan reste le département breton le plus boisé, avec un taux supérieur à 15 % (73 % de feuillus, 27 % de résineux), quand la moyenne française est de 30 %. Quant à la ressource sur pied, sur les près de 74 millions de M3, 1,1 est récolté par an tandis que 1,3 s’ajoute par renouvellement. Car la forêt va encore s’étendre, "de 38 % en 20 ans", évalue Gildas Prévot.

Explosion des peuplements dits pauvres

Mais dans cette évolution, des différences. Ainsi, l’accroissement en résineux, majoritairement exploités, ne sera que de 2 % face au développement très marqué, plus 42 %, des feuillus (ressource encore jeune ou issue d’anciens taillis), peu exploités en Bretagne. Et ce sont les peuplements dits pauvres "qui explosent avec plus 52 % , on ne s’y intéresse pas assez pour le bois énergie car là aussi, le marché explose" souligne le spécialiste d’Abibois. "On n’est pas parti pour un enrésinement de la Bretagne", résume Henri de Bronac alertant sur la baisse de disponibilité de cette ressource, en cours de récolte "et pour laquelle le changement d’essence du Sitka vers le pin maritime et Douglas doit opérer". Reste l’importante diversité des essences qui font la richesse de la forêt bretonne et pour laquelle il y a nécessité "de trouver de nouveaux débouchés et de faire évoluer pratiques et techniques".

Claire Le Clève

 

 

 

 

 

 

*CNPF, IGN, Abibois, Cetef de Bretagne, Plan bois Energie, Région Bretagne, Ademe

 

le saviez-vous ?

1,1 million de m³ est récolté en Bretagne par an sur les 74 millions de stocks sur pied répartis ainsi

633 000 M3 bois d’œuvre

136 000 bois industrie

332 000 bois énergie

 

Le chiffre

En produisant un tonne de bois énergie, 8,5 l de fuel sont consommés pour 272 économisés !

Camille Queinnec, chargée de mission CRPF de Bretagne
Camille Queinnec, chargée de mission CRPF de Bretagne - © Claire Le Clève

La forêt bouge

Pour gérer sa forêt, tracer ses parcelles et décrire les peuplements, solliciter les professionnels, localiser mais aussi gérer ses chantiers, accéder à un annuaire professionnel ou encore connaître les prix des bois, publier une offre de vente de parcelle, déposer une alerte ou encore effectuer des démarches en lignes pour les zonages environnementaux…Un site multi-partenarial vient d’être mis en ligne par le CRPF Bretagne-Pays de Loire. Une "vitrine des savoir-faire pour fluidifier gestion et services, mettre du lien", estime Camille Queinnec qui a présenté cet l’outil de travail au quotidien permettant l’an prochain d’effectuer en ligne la téléprocédure des plans de gestion.

www.laforetbouge.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes