Terra 12 janvier 2018 à 08h00 | Par Karen Courtes, chambres d'agriculture de Bretagne

La formation au service des chef(fes) d’entreprise

Développer son autonomie de décision, anticiper, prévoir, innover, préparer l’avenir en optimisant ses chances de réussite, avoir la bonne information, les bons conseils, pouvoir échanger entre pairs… Devenir et rester un chef d’entreprise professionnel passe par l’acquisition et la mise à jour de compétences. En ce début d’année 2018, prenez un temps d’avance et découvrez les 155 formations proposées par la chambre d’agriculture dans toutes les productions, sur des thématiques d’actualités. Utiles au quotidien sur votre exploitation, 350 sessions sont organisées près de chez vous. Consultez ce nouveau programme de formation 2018, offert cette semaine avec votre magazine Terra.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Chef(fes) d’exploitation, cotisant(es) solidaires, vous contribuez au financement des fonds de formation du Vivea. Selon le rapport d’activité 2016 du Vivea, 18,2 % d’entre vous ont bénéficié de ces fonds de formation en ayant suivi au moins une formation. 7 905 agriculteurs et agricultrices bretons ont développé leurs compétences par la formation en 2016. 4 500 ont réalisé cette formation au sein des chambres d’agriculture de Bretagne avec un taux de satisfaction de 98 %.

Trouver la formation adaptée à mes attentes

Dans le catalogue de formations, joint à votre édition de Terra cette semaine, vous retrouverez les sessions programmées en début d’année. Les formations sont classées en neuf rubriques : élevage, cultures-maraîchage et arboriculture, agriculture biologique, circuits courts et accueil à la ferme, gestion des ressources humaines, gestion et stratégie de l’entreprise, transmission d’entreprise, maintenance et agroéquipement, energie. Des thèmes précisent le classement pour faciliter votre recherche. Pour chaque formation, le mois et le département du lieu de formation sont indiqués.

Pour plus d’informations, le programme détaillé de ces formations est disponible sur le site Internet :

www.formation-agriculteurs.com. N’hésitez pas à le consulter.

 

S'inscrire : une formation vous intéresse ? Vous ne trouvez pas la formation que vous recherchez ? Inscrivez-vous et faites part de vos attentes en contactant l’assistante formation de votre département (coordonnées à la fin du catalogue formation).

- © Terra
- © Terra
- © Terra

ILS ONT DIT...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Marina Maussion, agricultrice à Saint-Armel (35)

Marina Maussion est installée en tant que cheffe d’exploitation, depuis octobre 2017 en EARL avec son conjoint à Saint-Armel, sur une exploitation avicole avec cinq poulaillers de Janzé.

Après plusieurs années en tant que gérante d’un magasin de vêtements, elle a décidé de se reconvertir et de s’installer en tant que chef d’exploitation. Elle a décidé de se faire accompagner et de réaliser un plan de professionnalisation personnalisé (PPP). Elle témoigne : "Commencer par "le 21 heures" , la formation sur la "création – reprise d’entreprise agricole" , m'a permis de comprendre les rouages de l’agriculture et de me rassurer sur mon projet… Je ne connaissais pas grand-chose au secteur, si ce n’est à travers mon conjoint qui s’était installé deux ans auparavant. Les échanges avec d’autres m’ont beaucoup apporté. Leur expliquer mon projet m’a permis aussi d’en vérifier la cohérence."

Marina a ensuite participé aux formations qui permettent de chiffrer son projet : le calcul de la marge brute et du revenu disponible. "J’ai compris ce que mon projet était capable de dégager financièrement, au-delà de la forme, je me suis approprié les chiffres, le fond de mon projet. Même si je partageais des choses avec mon conjoint, auparavant, je ne saisissais pas tout… J’ai aussi fait la remise à niveau gestion avec deux journées à la chambre et le reste à distance, ce qui m’a évité de prendre trop de jours car j’avais encore mon emploi. C’était tout simplement génial et indispensable. Aujourd’hui, quand je parle avec mon comptable et conseiller de gestion, je comprends tout !" Elle rajoute "Ce que j’ai aussi retenu, ce sont les mises en garde notamment sur le temps de travail. Le discours des intervenants n’est pas de faire peur mais d’alerter. Je l’ai vécu avec l’installation de mon mari, qui était noyé sous le travail. Aujourd’hui, nous avons mieux pris cela en compte, les formations nous remettent les pieds sur terre."

Témoignage recueilli par Valérie Lavorel, conseillère installation-compétences, chambres d’agriculture de Bretagne

 

  • Laurent Le Pape, Agriculteur à Beuzec Cap Sizun (29)

Laurent Le Pape est installé en production laitière et livre depuis quelques semaines du lait biologique. Il est catégorique

"Sans la formation, rien n’aurait été possible." Depuis son installation, Laurent s’inscrit chaque année à quelques sessions. C’est, avec le groupe lait du comité de développement du pays de Quimper, qu’il s'est rendu compte de la multiplicité des systèmes possibles. En confrontant ses résultats économiques à ceux des membres du groupe, il a pris conscience des coûts de production et de ses marges de manœuvre. En 2009, la trésorerie se tend avec la crise du lait. La formation "Prévoir son résultat, suivre sa trésorerie" arrive au bon moment et permet de fixer le cap de la réduction des dépenses opérationnelles. Ensuite, des formations sur l’autonomie alimentaire ont progressivement permis de réduire les achats de concentrés et les surfaces en maïs. "En groupe, nous avons travaillé sur comment produire du lait rentable avec l’outil "bouteille de lait". Cela m’a rassuré : Ce n’est pas le volume qui fait le revenu, c’est la marge dégagée !" .

En 2015, après une intense période de réflexion et la réalisation d’un pass bio conversion*, Laurent décide de convertir sa ferme à l’agriculture biologique. "C’est comme être au bord du précipice avant un saut à l’élastique. La formation "Conforter sa conversion à l’agriculture biologique" proposée par la chambre d’agriculture avec d’autres "récents convertis" a été ma sécurité." Avec une quinzaine d’éleveurs, Laurent a partagé les mêmes préoccupations, approfondi la connaissance du cahier des charges, découvert des exploitations bio performantes et pu disposer de références technico-économiques fiables. Un réseau se constitue au fil des rencontres. Entre deux dates, il est toujours possible de joindre l’animatrice ou un collègue. Laurent témoigne: "Cette formation a facilité ma conversion. Cela m’a permis de relativiser mes problèmes. Je ne me sentais plus seul à me poser des questions." Il conclut en riant "La formation, ça devrait être obligatoire !"

Témoignage recueilli par Isabelle Pailler, conseillère lait, chambres d’agriculture de Bretagne

 

* Dispositif régional d’accompagnement à la conversion à l’agriculture biologique soutenu financièrement par la région Bretagne


  • Jocelyne Pecheux, agricultrice à Trédaniel (22)

Jocelyne Pecheux, cheffe d’une exploitation porcine et cidricole, à Trédaniel, a participé en 2016 à la formation "Créer et envoyer un "mailing".

Très satisfaite, elle explique : "On avait tous des thèmes différents et les animatrices se sont adaptées aux besoins de chacun. Entre les journées, nous avions des tests à faire, des emailing à nous envoyer les uns les autres. La formatrice m’a accompagnée pour remettre mes fichiers en ordre. Je n’ai pas tout réussi entre les deux journées de formation, je savais exactement sur quoi je calais et j’ai pu me faire aider pour que mon mailing corresponde à ce que je voulais. En décembre j’ai réussi à envoyer un emailing à mes clients."

Elle ajoute : "J’ai fait pas mal de formations, surtout au lancement de mon activité de vente directe, cela m’a bien aidé, je n’ai eu que de bons retours. C'est indispensable quand on n’est pas du métier. Par exemple j’ai appris à bien aménager mon étal. Je le vois quand je me promène sur un marché, ou les produits des agriculteurs ne sont pas toujours bien mis en avant."

Témoignage recueilli par Didier Mahé, responsable équipe circuits courts-agritourisme, chambres d’agriculture de Bretagne


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui