Terra 18 mai 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

La MSA d'Armorique veut être actrice sur le territoire

Face à la crise majeure du secteur agricole, la MSA qui de son côté doit réaliser des économies, accompagne, plus que par le passé, les personnes vivant de l'agriculture. Se voulant acteur sur les territoires encore demain, elle compte sur la mutualisation de proximité entre caisses pour gagner en efficacité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierrick Hamon, premier vice-président, Bernard Simon, président, Philippe Meyer, directeur général et Christine Gosset, responsable du service santé publique.
Pierrick Hamon, premier vice-président, Bernard Simon, président, Philippe Meyer, directeur général et Christine Gosset, responsable du service santé publique. - © terra

Ce sera le premier bilan d'étape pour les 500 délégués costarmoricains et finistériens de la MSA d'Armorique élus en 2015 et qui seront réunis le 24 mai prochain en assemblée générale à Carhaix. "Nous ferons un point de l'action sur le terrain", confirme Bernard Simon, président de la MSA d'Armorique. 
Les mesures d'accompagnement
En effet, la MSA d'Armorique a été mise à contribution pour le plan de soutien aux agriculteurs en difficulté, avec notamment la baisse de 7 points des cotisations Amexa (assurance maladie des exploitants) qui suit celle de 3 points des cotisations familiales. Il y a également la prise en charge des cotisations qui représente "7,8 millions d'euros de réduction de factures de cotisations, financés sur les fonds de la Sécurité sociale", précise Philippe Meyer, directeur général de la MSA d'Armorique. Cet accompagnement concerne 2 250 agriculteurs, soit 11 % des chefs d'exploitation. "Nous avons aussi négocié 2 700 échéanciers de paiements des cotisations, étalés sur quelques mois, voire un ou deux ans", poursuit-il.
Une autre mesure sociale est venue remplacer le RSA "activité" et la prime pour l'emploi, il s'agit de la "prime d'activité". Suite aux très nombreuses demandes de prime d'activité dans le secteur agricole reçues au cours du premier trimestre 2016, les caisses MSA font face aujourd'hui à une charge importante qui engendre un délai supplémentaire dans le traitement des dossiers des adhérents. La résorption des dossiers est annoncée pour juin 2016. "Dans le monde agricole, il y a eu une explosion de la demande, l'accès aux minima sociaux est plus fréquent", déplorent les élus de la caisse. 8 000 demandes pour la MSA d'Armorique, c'est 4 fois plus que le nombre de bénéficiaires aujourd'hui. 

Augmentation des actions de mutualisation
Les nouveaux élus sur les territoires ont fixé de nouvelles lignes directrices qui tiennent compte du contexte difficile pour construire de nouveaux projets locaux de territoire. Mais face aux demandes d'économies de fonctionnement exigées par l'Etat, les actions de mutualisation entre caisses vont se multiplier. Depuis 2014, la MSA d'Armorique participe à une association inter-régimes (MSA, RSI et Carsat) pour la coordination des actions de prévention retraite Bretagne : "Cap retraite Bretagne". C'est aussi la signature du permier "contrat local de santé" sur le pays du Centre Bretagne (secteur Loudéac) qui rassemble les acteurs locaux autour des priorités d'un territoire.
2016-2017, un nouveau programme de santé publique sur l'importance de l'équilibre alimentaire, avec pour cible cette fois, les enfants et les familles, prendra de l'ampleur. "C'est aussi une façon de faire le lien avec les productions agricoles bretonnes", ajoute Christine Gosset, responsable du service Santé publique.
La MSA d'Armorique poursuivra son action de prévention du suicide. Elle souhaite étoffer son réseau actuel de sentinelles, des bénévoles formés au repérage de la crise suicidaire (délégués MSA et acteurs du monde agricole). Aujourd'hui il existe un groupe de 16 personnes par département. "Nous avons demandé des financements pour former 2 à 3 groupes supplémentaires", indique Christine Gosset.

Pratique
L'assemblée générale se déroulera le 24 mai à Carhaix en présence des 500 délégués MSA. Le thème de la place de la MSA sur les territoires sera abordé notamment au travers de l'intervention de François Purseigle, professeur des universités en sociologie. Il interviendra sur l'évolution des populations agricoles et des territoires ruraux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui