Terra 27 février 2019 à 12h00 | Par Propos recueillis par Guillaume Bourge pour le groupe qualité du Cilouest

La qualité du lait, pour quoi faire ?

En 2019, le Cilouest (Interprofession laitière de l’Ouest) vous donne rendez-vous chaque mois dans votre journal pour faire le point sur la maîtrise des mammites et la qualité du lait. Son président, Pascal Clément, s’explique. 

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Clément, président du Cilouest.
Pascal Clément, président du Cilouest. - © Terra

La qualité du lait est un axe fort de l’action du Cilouest ; est-ce parce que la qualité se dégrade dans l’Ouest ?

Pascal Clément. Les résultats moyens de l’ouest restent très bons. En 2018, la moyenne cellulaire du bassin Ouest s’établissait à 247 000 cellules/ml contre 256 000 pour la moyenne française. Mais, les mammites constituent la pathologie n° 1. Les impacts sont importants : stress et surcroît de travail pour l’éleveur, réformes subies, pertes économiques. Le coût d’une mammite est évaluée à 230 € par vache et une dégradation persistante a des conséquences beaucoup plus importantes sur le troupeau. C’est également une problématique filière car contrairement à ce qui se dit, des laits à teneur élevée en cellules présentent des risques de dégradation et d’altération de tous les produits finis.


Vous lancez en 2019 des rendez-vous mensuels sur la qualité du lait. Pourquoi ?

P. C. En 2013, le Cniel a initié le plan "Les mammites, j’anticipe" avec de nombreux outils. Nous avons constaté que l’information ne descendait pas suffisamment jusqu’à l’éleveur. Avec nos partenaires (GIE, chambres d’agriculture, Idele, organismes de conseil en élevage, vétérinaires, GDS…), nous allons mensuellement revenir sur les pratiques préventives, sur les innovations en termes de détections et de traitement. Le logo "Les mammites, j’anticipe" sera notre signature.


Quels sont vos objectifs ?

P. C. Tout d’abord que les éleveurs soient accompagnés, qu’ils aient les bons réflexes, les bons outils notamment pour leur simplifier le travail. Moins de mammites, c’est moins de soucis ! Vous l’aurez compris, notre objectif est d’accompagner la filière pour maintenir l’excellence sanitaire de notre production laitière régionale.

Rendez-vous dans un mois pour faire le point sur la machine à traire !

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui