Terra 16 février 2017 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

La Région augmente son budget de 23 %

Pour mettre en œuvre la réforme territoriale (Loi NOTRe) et les transferts de compétences qui en découlent, la Région revoit son budget à la hausse. Avec une augmentation de 23 % par rapport à l’an dernier, le budget régional s’élève cette année à 1,625 milliard d’euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus du Conseil régional se sont retrouvés en session les 9,10 et 11 février pour voter le nouveau budget.
Les élus du Conseil régional se sont retrouvés en session les 9,10 et 11 février pour voter le nouveau budget. - © Terra

Le budget 2017 passe la barre des 1,625 milliard d’euros, soit une augmentation de 2  % par rapport à 2016, soit quelques 300 millions d’euros supplémentaires dont plus de la moitié (180 M€) sont liés aux nouvelles responsabilités confiées à la Région par la loi NOTRe.

Depuis le 1er janvier, la Région gère pleinement la planification en matière de déchets, les 19 ports transférés par les Départements en plus des trois déjà en responsabilité, les liaisons maritimes vers les îles, les transports scolaires et interurbains (à compter du mois de septembre). Elle est également en position de pivot en matière de développement économique (aides aux entreprises) et de formation (initiale et continue, orientation, insertion et accompagnement vers l'emploi). Sans oublier que ces nouvelles missions induisent, pour leur bonne mise en œuvre, l’intégration de 160 nouveaux agents. "Ces nouvelles missions donnent une nouvelle dimension à la Région. Elle reste une collectivité "stratège" dont il faut conserver toutes les dimensions, mais elle s'adresse maintenant à nos concitoyens sur l'ensemble du territoire, dans leur quotidien. C'est donc une nouvelle culture qu'il lui faut développer, faite de qualité et de proximité, tant pour les usagers, les entreprises, que pour nos partenaires", a déclaré le président
Jean-Yves Le Drian dans son discours d'ouverture de session le 9 février. Pour ce budget 2017, le Conseil régional s'est fixé six ambitions majeures. A savoir, le développement économique et l'emploi ; la formation ; la transition énergétique et environnementale ; l'équilibre des territoires ; la poursuite du désenclavement de la région ; et enfin favoriser le rayonnement de la Bretagne. Pour Jean-Yves le Drian, "il ne s'agit pas d'un budget de plus. Il marque une nouvelle étape dans la régionalisation en concrétisant de nombreuses avancées et de nouvelles responsabilités". Au niveau agricole, la Région poursuivra la mise en œuvre du Plan agricole et agroalimentaire pour l'avenir de la Bretagne et veillera à valoriser ses atouts maritimes.

Le plan pour la compétitivité et l'adaptation des exploitations (180 M€ de la Région, l’État et l'Europe sur 6 ans) vise à aider les exploitants de toutes les filières agricoles à allier performances économique, environnementale et sanitaire, tout en améliorant les conditions de travail et de sécurité. A ce jour, 2 000 projets de modernisation ont été soutenus. Enfin, pour défendre les intérêts de l'agriculture bretonne, la Région prendra toute sa part dans les réflexions qui vont s'engager dès 2017 sur la PAC post 2020.

 

469 millions d'euros pour les politiques publiques

Au lendemain du vote du budget régional, la première Commission permanente de l’année s’est tenue ce 13 février : la Région consacre 469,335 M€ à la mise en oeuvre de ses politiques, via quelque 1 430 opérations (dépenses d’investissement et de fonctionnement, subventions individuelles ou collectives). Parmi les décisions votées, on peut retenir pour l'agriculture :

- 5 M€ pour soutenir la modernisation des exploitations agricoles

- 300 000 € pour la Dotation Jeunes Agriculteurs

- Ces 300 000 € d’aides permettront de mobiliser 1,2 M€ de FEADER.

- Une première enveloppe de 250 000 € pour Breizh forêt bois "Transformation" et "Boisement"

350 000 € pour la transformation, la commercialisation ou le développement de produits sur place

- 45 000 € pour Jeunes agriculteurs de Bretagne

- 95 000 € pour la FRAB

- 130 000 € pour Initiative Bio Bretagne

- 40 000 € pour le fonctionnement 2017 de Bienvenue à la ferme Bretagne

- 25 000 € pour l’association d’agriculteurs SEGRAFO Bretagne pour la mise en place d'une filière lait de foin

- Près de 55 000 € pour les économies d'énergie dans les exploitations laitières

- 117 000 € pour les projets d’installation (+40 ans, PAPI) ou projet de conversion en Bio

- Parallèlement à sa contribution à la DJA, la Région accorde, ce mois-ci, une subvention de 6 000 € à 7 agriculteurs de plus de 40 ans pour les accompagner dans leur projet d’installation (42 000 €).

- Dans le cadre du PAPI (programme d’accompagnement des projets d’installation), ce sont 24 autres exploitants qu’elle épaule dans leur projet (près de 46 000 €). Ce sont aussi 29 exploitants qui bénéficient d’un Pass’Bio pour des phases de diagnostic conversion ou suivi de conversion (29 000 €).

- 200 000 € à la SAFER de Saint-Brieuc pour soutenir la constitution de réserves foncières destinées à faciliter l’installation de jeunes agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui