Terra 06 novembre 2018 à 07h00 | Par Chantal Pape

La sous-préfète de Châteaulin découvre l'agriculture

C'est désormais une tradition : qu'un sous-préfet soit nommé à Châteaulin et aussitôt le comité territorial Centre de la chambre d'agriculture l'invite à découvrir l'agriculture sur le terrain. En poste depuis le 1er juin, Anne Tagand s'est prêtée avec curiosité à l'exercice, visitant l'élevage de dindes d'Anthony Taoc à Dinéault, puis l'élevage laitier en conversion bio de Brigitte et Yoann Pavec, à Pleyben.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le comité territorial Centre de la  chambre d'agriculture a invité Anne Tagand, la nouvelle sous-préfète de Châteaulin, à découvrir l'agriculture chez Brigitte et Yoann Pavec, à Pleyben
Le comité territorial Centre de la chambre d'agriculture a invité Anne Tagand, la nouvelle sous-préfète de Châteaulin, à découvrir l'agriculture chez Brigitte et Yoann Pavec, à Pleyben - © Chantal Pape

"Paradoxal". Alors que la journée de visites s'achève, c'est la première impression que retient Anne Tagand, la nouvelle sous-préfète de Châteaulin. "D'un côté, j'ai vu beaucoup de motivation, des jeunes dynamiques, qui ont envie d'évoluer dans leur métier. D'un autre, j'entends une sourde inquiétude sur ce que sera l'avenir de l'agriculture".

En poste depuis le 1e juin, après deux ans passés sur l'île de la Réunion, en charge des TAAF, les terres australes et antarctiques françaises, elle a voulu consacrer une journée entière à la découverte de l'agriculture. "Connaître l'environnement économique de l'arrondissement fait partie de mes missions, indique la sous-préfète. Et je suis curieuse, j'aime bien aller au bout des choses". Un long moment d'échange que les agriculteurs ont apprécié à sa juste valeur. "Ce fut une journée dense, durant laquelle nous avons eu le temps d'évoquer l'actualité des différentes filières", indique Jean-Hervé Caugant, élu à la chambre d'agriculture et référent du comité territorial Centre, qui avait invité pour l'occasion des représentants du syndicalisme et de Res'agri.

 

 

...et chez Anthony Taoc, à Dinéault,
...et chez Anthony Taoc, à Dinéault, - © Emmanuelle Le Diouris

Rendre sa noblesse au métier de paysan

"Nos cycles de production et d'investissement sont longs, affirme Jean-Alain Divanach, pour la FDSEA. Nous avons besoin d'un contexte agro-alimentaire stable et structuré". "Avec 135 installations l'an passé, nous avons renoué avec les bonnes années, après un trou de 2-3 ans", se félicite Gurvan Philippe pour les JA. Communication sur les métiers, renouvellement des générations, Doux, Synutra, anti-viande, dégâts de choucas, préservation du foncier agricole... les sujets abordés ont été nombreux. "Il faut rendre sa noblesse au métier de paysan", résume d'une phrase Jean-Hervé Caugant, dénonçant au passage "la remise en cause permanente" de l'agriculture et des agriculteurs par la société et les médias.

Attentive, Anne Tagand est à l'écoute. "Il est important de partager, estime Jean-Hervé Caugant. Demain, nous serons amenés à nous retrouver sur des dossiers parfois compliqués. Maintenant qu'on a fait connaissance, ce sera plus facile d'échanger".

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui