Terra 13 juin 2019 à 08h00 | Par Pascale Geslin, directrice de la chambre d'agriculture d'Ille et Vilaine

Le bien manger : les plus précaires y ont droit aussi !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascale Geslin, directrice de la chambre d'agriculture d'Ille et Vilaine.
Pascale Geslin, directrice de la chambre d'agriculture d'Ille et Vilaine. - © Terra

Stupeur ces jours derniers. Le cynisme et l’appât de l’argent facile ont ouvert la voie à une fraude sur des steaks hachés destinés à des consommateurs se fournissant auprès  des associations caritatives.

Alors que d’un côté, des militants extrémistes manifestent pour du "sans sang" dans leur assiette, d’autres de nos concitoyens qui aspirent à manger un peu de protéines animales sont victimes d’une tromperie scandaleuse, malgré un appel d’offre orchestré par France Agrimer.

Les acteurs économiques, les associations, les élus, ont débattu toute la semaine dernière à Saint-Brieuc, sur les engagements de la Breizh COP. Il y a dans ces engagements qui visent à réussir les transitions énergétique, climatique, alimentaire, des orientations pour faire de la Bretagne, la région leader du bien manger en Europe. Mais nous avons aussi lu et entendu la nécessité de justice sociale pour réussir ces transitions, et notamment la nécessité d’accorder une attention particulière à ceux qui en sont ou seront les perdants.

Mettons ces débats et questionnements en perspective des États Généraux de l’Alimentation. Nous avions dénoncé dès le départ le risque d’assister à une belle vitrine de l’agriculture française pour un petit nombre qui a les moyens matériels et culturels, et le grand bazar mondial dérégulé pour les autres.

Bien sûr, nous assistons dans ce dossier à un fait délictueux, mais il doit malgré tout nous alerter, et surtout, il milite pour nos démarches autour du manger français. Interrogeons-nous sur le vrai prix des choses, en particulier sur le prix d’une alimentation de qualité accessible à tous. Ce doit être le sens d’une politique publique agricole et alimentaire.

Ce numéro de Terra traite de l’élevage et du changement climatique, donc de transition, et des conditions d’une transition réussie. Vu de Paris ou Bruxelles, notre élevage régional est dans le viseur sur ces questions. Regardons de près ces sujets, cherchons des solutions. Mais au nom d’une "Agri Breizh COP", revendiquons aussi la place d’un bon steak haché breton dans les assiettes des plus fragiles et démunis d’entre nous

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui