Terra 11 mai 2017 à 08h00 | Par Bruno Gauthier - FDSEA 35

Le Brexit inquiète les producteurs ovins

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Une délégation de producteurs de moutons d’Ille et Vilaine a participé au congrès de la fédération nationale ovine, fin avril. Après St Malo l’an passé, cet événement se tenait sous le signe de l’Europe, en Belgique. Les débats ont porté sur les conséquences du Brexit sur la filière ovine entre autre, et sur la future PAC. L’ancienne ministre de l’agriculture belge, Sabine Laruelle, a d’ailleurs rappelé que "la PAC ne coute que 27 cents par jour et par européen, pour avoir une alimentation en quantité, en qualité et saine à un prix plus qu’abordable". La présidente de la FNO, Michèle Boudoin, a rappelé avec force que "les agriculteurs ont besoin de mieux d’Europe, pas de moins d’Europe. Le Brexit est d’ailleurs une forte source d’inquiétude pour les producteurs ovins. Quid des quotas d’importations pays tiers ? Quid des échanges avec la Grande-Bretagne ? Autant de questions qui interpellent la FNO, et qui pèsent sur toute la filière". Suite à ces échanges, le projet de venue d’une délégation d’éleveurs belges en Bretagne lors du prochain Space est en cours.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui