Terra 19 avril 2018 à 09h00 | Par Arnaud Marlet

Le casse-tête du prochain budget européen

La Commision européenne devrait faire une proposition de budget le 2 mai prochain pour la période 2021-2027. Un véritable casse-tête dans un contexte de Brexit et de nouvelles politiques à financer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Avec une baisse de 7,5 % du budget européen, on estime que la Bretagne perdrait 68 millions d'euros de fonds européens, dont 27,5 millions pour le Feader (dédié au developpement rural). Avec une baisse de 10 %, le Feader serait amputé de 37 millions d'euros. Pour la période 2014-2020, le montant dédié à la Bretagne par le Feader atteignait 368 millions d'euros. Préserver autant que possible le niveau des aides européennes est donc un enjeu primordial. C'est notamment pour discuter de ces aspects budgétaires et faire le point sur l'utilisation de ces fonds européens en Bretagne que jeudi 12 et vendredi 13 avril, la Commision européenne avait envoyé à Rennes deux représentants, dont Barbara Luecke, de la direction générale agriculture. Comment faire plus avec moins ? C'est un peu le casse-tête que doivent résoudre les représentants européens. Ainsi, le Royaume-Uni contribue aujourd'hui à hauteur de 12 milliards d'euros chaque année. Une fois sorti de l'Union, il faudra donc faire sans sa contribution. Dans le même temps, les États membres souhaitent relever de nouveaux défis sur l'immigration, la défense, la transition énergétique, la lutte contre le chômage… Autant de politiques qui demanderont des financements, estimés aujourd'hui à 10 milliards d'euros par an. La politique agricole commune pourrait donc souffrir de ces arbitrages.

Pour répondre à cet enjeu, il n'existe que deux solutions : augmenter la contribution des États membres (aujourd’hui à 1 % du revenu national brut), ou trouver de nouvelles ressources, fiscales notamment, dans les domaines de l'économie numérique ou en lien avec l'effort écologique par exemple. C'est d'ailleurs la position défendue par la région Bretagne et son président Loïg Chesnais-Girard. "On a reçu beaucoup de messages d'inquiétude sur la renationalisation de la PAC lors d'une consultation à laquelle 330 000 personnes ont répondu", souligne Barbara Luecke. Avant de poursuivre : "On ne veut pas de renationalisation de la PAC, mais plus de subsidiarité".

Enfin, au sujet des fonds consommés en Bretagne sur la période 2014-2020 pour le Feader, 226 millions ont été programmés sur les 368 millions d'euros prévus, soit 62 % de l'enveloppe. Les dispositifs les plus sollicités concernent le soutien aux investissements, les MAEC, l'agriculture biologique et l'installation des jeunes. "À ce jour, environ 50 % des agriculteurs ont touché des aides du Feader et on estime qu'ils seront 80 % en 2020", conclut Olivier Allain, vice-président du conseil régional en charge de l'agriculture.

 

Breizh Cop  : donnez votre avis  !

Ce jeudi 19 avril, le conseil régional de Bretagne organisait une session décentralisée à Brest avec un thème unique : la Breizh Cop. Sur le principe des conférences des parties (COP) conduites par l’ONU, l’idée est de bâtir un projet global et durable, partagé par la majorité des Bretons sur l’ensemble du territoire sur les thèmes de la transition écologique, énergétique et numérique. En même temps que la session, une consultation citoyenne a été lancée. Au-delà d'un site d'information dédié (breizhcop.bzh), et d'une plateforme participative (atelier.bretagne.bzh), deux outils ludiques sont mis à disposition : un jeu en ligne, opération Breizh Cop et un jeu de plateau, Strategiez. L'objectif étant d'aider chacun, individuellement ou en groupe, à hiérarchiser les priorités de développement de ce projet d'avenir, qui concerne la Bretagne après 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes