Terra 26 juillet 2018 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Le FD tour : «nous venons écouter les attentes»

Depuis le 4 juin et jusqu’au 4 juillet, le FD tour a permis, sur 13 lieux de rencontres, ouverts et conviviaux, de débattre et «d’entendre les attentes et les besoins». Pour la 3 ème année consécutive, ce rendez-vous d’échanges, est «essentiel» aux responsables de la FDSEA du Morbihan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marie-Andrée Luherne, secrétaire générale de la FDSEA et Yves le Floch, responsable cantonal à Saint- Armel reviennent sur le FD tour et ses 13 rendez-vous.
Marie-Andrée Luherne, secrétaire générale de la FDSEA et Yves le Floch, responsable cantonal à Saint- Armel reviennent sur le FD tour et ses 13 rendez-vous. - © Claire Le Clève

«On était déjà dans l’esprit moissons», note Yves le Floch, éleveur laitier avec son épouse à Saint-Armel. La halte du FD tour, le 3 juillet dernier, n’a pas fédéré autant qu’il l’aurait souhaité, «c’est un peu difficile», reconnaît le délégué cantonal suppléant sur ce secteur de la presqu’île.

200 participants

Pour autant, ce sont près de 200 personnes qui se sont réunies lors de ces rendez-vous estivaux, avant tout conviviaux, novateurs dans la forme et «ouverts, la parole est libre»,. «Nous essayons de faire plus de terrain, plus de local. Notre motivation au bureau, c’est la proximité avec les adhérents. C’est une force d’avoir des gens au national et en même temps actifs sur le terrain. On aimerait que la reconnaissance aille jusqu’à l’adhésion», ne cache pas Marie-André Luherne, secrétaire générale de la FDSEA du Morbihan sur l’esprit qui anime l’équipe de responsables au bureau du syndicat. «Les gens ne se rendent pas compte qu’il y a des agriculteurs comme eux qui se battent pour eux jusqu’au niveau national», enchaîne reconnaissant, Yves Le Floch qui prend à bras le corps les problématiques locales, «dont ce débat sur le sanglier et les friches. Ça occasionne beaucoup de dégâts et des mécontentements sur la presqu’île. Il faut que nous allions jusqu’au bout de ce dossier», encourage-t-il faisant remonter la nature des débats. Ils se sont également exprimés sur «l’agrandissement pour dénoncer cette course au foncier». Autre sujet, «les gens sont très demandeurs pour qu’on les défende mais on ne les voit pas beacoup se mobiliser», regrette Yves Le Floch qui souhaite recrééer des occasions de rencontre et de débats.

Un dénigrement minant

Pour autant, fil rouge de ces rencontres «le dénigrement constant de la profession et sa perpétuelle remise en cause frappe les esprits», relève Marie-André Luherne. Beaucoup d’agriculteurs se sont dits «choqués, touchés. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une émission salisse notre métier et l’image de l’agriculture. Ça va à l’encontre de notre vocation qui est de nourrir les gens», rappelle avec insistance la responsable régionale du dossier lait. Autres sujets majeurs abordés ensuite à chaque réunion : «la situation économique des agriculteurs et la surcharge de travail». Et si la tenue des États Généraux de l’Alimentation a suscité des espoirs. «Tout a été retoqué, on repart à zéro», déplore Marie-Andrée Luherne qui constate de la lassitude. «Face à ce dénigrement, nous ne souhaitons pas aller à la confrontation, ce n’est pas constructif. On veut aller à la rencontre des gens, parler de notre métier, expliquer, recréer du lien avec le consommateur, c’est notre allié. C’est primordial pour l’image et l’attractivité de notre métier», pointe-t’elle du travail fait à l’occasion du Tour de France ou bientôt, lors du Festival Interceltique. «Le terrain, c’est là où je puise ma détermination à Paris», résume-t-elle confortée comme l’équipe car, "il n’y a pas de remise en cause des actions de la FDSEA, c’est une reconnaissance".

Claire Le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui