Terra 24 avril 2019 à 14h00 | Par Hélène Bonneau - Terra

Le GAB dit "non" aux serres chauffées

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une cinquantaine de producteurs, élus, et consommateurs ont manifesté leur désaccord quant à l'utilisation de serres chauffées. Invité sur l'exploitation de Marc et Marie Pernot, installés en production de légumes à Moustéru (22), chacun a échangé sur sa vision de l'agriculture biologique et la "nécessité de respecter le cycle naturel des produits". Soumis à interprétation, le texte actuel estime que les plants doivent rester hors-gel. Cependant, il doit être ré-évalué par le comité national d'agriculture biologique début juillet après deux reports successifs. Pascale Doussinault, présidente du groupement d'agriculteurs biologiques des Côtes d'Armor, milite pour une bio exigente avec une loi plus stricte qui autorise les serres chauffées uniquement pour les plants. Nous demandons un moratoire immédiat pour éviter que certains projets voient le jour avant que le comité ne statue. L'agriculture biologique c'est de l'écologie avant d'être un marché, or acheter une tomate chauffée sous serre génère quatre fois plus de gaz à effet de serre qu'une tomate importée d'Espagne.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui