Terra 06 avril 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape et Agra

Le grand oral des candidats à la présidentielle

À l’issue de son congrès de Brest, le 30 mars, la FNSEA avait proposé au CAF, conseil qui réunit les deux syndicats (FNSEA, JA), l’APCA (chambres d’agriculture) et le mutualisme (Coopération, Crédit agricole et Groupama) d’inviter les candidats à la présidentielle. Objectif : venir présenter leur programme concernant l’agriculture et répondre aux questions de l’assemblée. Sept candidats ont répondu positivement et se sont livrés à cet exercice. Dix minutes d’exposé, un peu plus pour répondre aux questions. Extraits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Fillon © Terra Emmanuel Macron © Terra Marine Le Pen © Terra François Asselineau © Terra Nicolas Dupont-Aignan © Terra Jean Lassalle © Terra Jacques Cheminade © Terra


François Fillon pour "la liberté d'entreprendre en agriculture"

"Il faut redonner à ce secteur stratégique qu'est l'agriculture la liberté d'entreprendre", affirme François Fillon qui s'engage à ramener la réglementation "au niveau exigé par Bruxelles", en s'interdisant "toute surtransposition". Et plaide pour "une agriculture qui produit. Et gagne sa vie".

 

Emmanuel Macron pour le "juste prix" payé aux producteurs

"Je prends trois engagements, affirme Emmanuel Macron. Obtenir un prix de vente cohérent avec les coûts de production, accompagner le défi de la compétitivité et parvenir à une Europe qui accompagne, protège et stimule davantage".

 

Marine Le Pen veut que les agriculteurs décident pour eux-mêmes

"La PAC s'est éloignée de ses valeurs", constate Marine Le Pen qui ne voit dans l'Europe "qu'une guerre des salariés les uns contre les autres" et voudrait suivre l'exemple du Royaume-Uni. "Il est temps de refermer cette parenthèse qui a échoué".

 


François Asselineau, l'autre "candidat du Frexit"

"L'Europe ? Une utopie qui ne marche pas", estime François Asselineau, qui se proclame le candidat du Frexit et s'engage à maintenir les aides aux agriculteurs. "La PAC nous coûte 23 milliards d'euros par an. Et l'Europe ne nous en restitue que 14".

 


Nicolas Dupont-Aignan veut des prix garantis et la restauration des quotas

"Il faut retrouver l'esprit de la PAC ou partir", estime Nicolas Dupont-Aignan en citant la préférence communautaire, les prix garantis et les quotas laitiers. "Il faut défendre nos intérêts nationaux, cesser de subventionner nos concurrents et mettre fin à l'accumulation des normes".


Jean Lassalle veut faire de la campagne "une grande cause nationale"

"Un pays ne peut pas vivre sans agriculture", lance Jean Lassalle qui, sans prôner le Frexit, plaide pour "sortir de l'hypocrisie", en récupérant une partie de la gouvernance. Jean Lassalle a promis de faire de la "campagne de France, une grande cause nationale", de "reconstruire une administration bienveillante".

 

Jacques Cheminade pour une restructuration de la dette des agriculteurs

"Il y a une complémentarité entre les différents types d'agriculture", estime Jacques Cheminade qui ne veut pas revenir au passé "mais à l'état d'esprit du passé" et plaide pour une TVA sociale et une restructuration de la dette des agriculteurs.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui