Terra 28 mars 2019 à 08h00 | Par Propos recueillis par David Bouvier, chambre d'agriculture de Bretagne

Le partage d'expérience et l'accompagnement pour réussir ses grandes cultures bio

Rémi Goupil est éleveur de vaches allaitantes en race Armoricaine et Montbéliarde, sur 60 ha en agriculture biologique à Taden près de Dinan (22). Il cultive une dizaine d'hectares de blé panifiable et de sarrasin. Installé en avril 2018 sur la ferme familiale, il a fait évoluer le système en place, passant d'une production de lait conventionnel à une production de viande bovine et de pain en agriculture biologique. Ses projets l'ont amené à acquérir rapidement de nouveaux repères techniques notamment pour la conduite de ses cultures. Sur ce volet, il bénéfice de l'appui de la chambre d'agriculture de Bretagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rémi Goupil, Agriculteur à Taden (22).
Rémi Goupil, Agriculteur à Taden (22). - © Terra

Comment votre projet s'est-il mis en place avec l'évolution du système de production qui en découle ?

Rémi Goupil. Le système de production de la ferme a fortement évolué depuis mon installation. Pour réussir ces transitions, j'ai eu besoin de creuser trois aspects du projet. Un premier sur le montage du projet, sa dynamique et la commercialisation, pour cela je me suis rapproché du réseau Agriculture paysanne 22. Un second aspect sur la gestion de l'élevage et du pâturage suivi avec l'aide du Cedapa. Enfin, un troisième aspect sur les cultures et plus globalement l'agronomie pour lequel je suis accompagné par la chambre d'Agriculture de Bretagne.

Concernant les cultures, quelles étaient vos questions et comment avez-vous réussi à y répondre  ?

R.G. La mise en place de nouvelles cultures et la conversion à l'agriculture biologique ont obligé à repenser l'ensemble du système agronomique de la ferme. Les échanges avec Manuel Lacocquerie (conseiller agronomie grandes cultures bio de la chambre d'Agriculture) m'ont permis de réorganiser les rotations, de prévoir l'assolement et la conduite de chaque culture de sa mise en place jusqu'à la récolte. Pour cela nous avons commencé par caractériser les terres de l'exploitation notamment avec une campagne d'analyses de sol réalisée sur 8 parcelles (dont 4 financées par Eau du Pays de Saint-Malo). Cette étape nous a permis d'adapter les cultures aux caractéristiques des parcelles, de planifier la répartition de l'épandage des fumiers et d'envisager la remise en herbe de certaines parcelles (en fonction des taux de matières organiques, de la pression et de la typologie d'adventices...)

Ensuite, nos échanges permettent de choisir les variétés à semer, les modalités d'implantations et comment les désherber mécaniquement. Les suivis de parcelles permettent de décider du passage ou non de la herse. Pour les premiers passages, le conseiller de la chambre m'a aidé à trouver le bon réglage.

Quels bénéfices retirez-vous de ces accompagnements grandes cultures  ?

R.G. Avoir un appui technique régulier me permet par la discussion et l'échange d'acquérir rapidement des repères sur la conduite de mes parcelles. Ils m'aident dans la mise en oeuvre de nombreux leviers pour réussir mes cultures : rotations, dates de semis, désherbage mécanique... J'ai aussi pu profiter de la mise en place d'un essai variétés blé et triticale par la chambre d'Agriculture sur une de mes parcelles. Cet essai nous a apporté des références techniques concrètes sur les variétés mais également sur l'itinéraire technique de mes céréales.

 

 


​​​​​​​Treize rendez-vous grandes cultures bio de mars à juin

Que vous soyez agriculteur(trice) en agriculture biologique, en conversion, en réflexion sur un passage en bio ou tout simplement intéressé(e) par les techniques bio, voici l’occasion de renforcer vos compétences techniques en vous appuyant sur l’expérience de producteurs et des conseillers bio des chambres d'Agriculture. Treize opérations "Bout de champ" sont organisées sur toute la Bretagne sur des thématiques diverses et complémentaires : désherbage mécanique, association céréales et protéagineux, rallye culture, visites d’essais sur ferme et en stations… Vous pourrez ainsi échanger avec d’autres producteurs, entendre des témoignages et acquérir de nouveaux repères techniques.

Finistère : Désherbage mécanique, début juin à la station de Trévarez / Rallye cultures (lupin, soja), mi-juin à Cast

Côtes d’Armor : Association céréales et protéagineux, début juin à Lamballe / Démo matériel désherbage maïs, début juin à Pluzunet / Légumes plein champ, mi-juin à Pleumeur-Gautier

Morbihan : Réglage matériels désherbage mécanique, début avril à la station de Kerguéhennec / Mélange céréales-protéagineux en non labour, fin avril à La Vraie Croix / Association céréales et protéagineux, début mai à Plouay / Test taupins et désherbage mécanique maïs,
céréales et protéagineux, début juin à Sérent / Essais soja, fin juin à la station de Kerguéhennec

Ille-et-Vilaine : Binage céréales et variétés blé, début avril à Bazouges La Pérouse / Désherbage maïs, mi-mai à Piré-sur-Seiche

 

CONTACT / INSCRIPTION : Vous pouvez dès à présent vous inscrire sur le(s) RDV techniques qui vous intéressent. Vous recevrez quelques jours en amont de l’événement la date, le lieu et les horaires.

Programme complet sur www.capbio-bretagne.fr

Gratuit sur inscription : www.capbio-bretagne.fr ou par téléphone 02 96 79 21 66

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui