Terra 23 janvier 2014 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Le pays de Vitré sonde l'avenir de son agriculture

A l'initiative du président du pays de Vitré Porte de Bretagne, Pierre Méhaignerie, une réflexion sur l'avenir de l'agriculture sur ce pays a été initiée depuis mai 2013. Le 13 décembre dernier un débat a réuni les différents partenaires(1). D'ici fin 2014, des actions vont être mises en place, mobilisant, des fonds européens, de l'État, de la région et des collectivités territoriales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © A.M

"L'avenir d'un pays comme celui de Vitré s'écrit par ses acteurs et ne se décrète pas d'en haut", a souligné Marcel Denieul, le président de la chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine. Alors, pour connaître la situation et les désirs d'avenir des agriculteurs, une enquête a été réalisée auprès des professionnels du secteur.  Il en ressort que 80 % des chefs d'entreprises (339 exploitations ont été enquêtées) souhaitent mettre en oeuvre des systèmes qui permettent d'améliorer le revenu, de se dégager du temps, tout en améliorant les conditions de travail. Par ailleurs, 40 % sont prêts à tester de nouvelles pratiques qui vont dans le sens de plus d'autonomie et de durabilité, et plus de 50 % souhaitent aussi réduire l'utilisation de produits phytosanitaires et leur consommation d'énergie. A noter également que 36 % ont déclaré envisager une modernisation de leurs élevages. Toutes ces données impliquent des changements. Dans sa manière de gérer l'entreprise ou encore de se lancer dans une innovation technique. Dans ces conditions, le collectif et les réseaux trouvent toute leur place. Par exemple, les Ceta et les Geda proposent des actions qui permettent de vérifier la fiabilité économique de ces nouvelles pratiques. L'enquête a également mis en lumière, même si ce n'est pas une surprise que sur le Pays de Vitré Porte de Bretagne, la transmission est un enjeu fort. En effet, 60 % des plus de 55 ans se questionnent sur l'arrêt des productions animales et 55 % seulement ont un repreneur familial. Par contre une des particularités du secteur se situe au niveau de l'accès aux nouvelles technologies avec un tiers des personnes interrogées qui rencontrent des problèmes d'accès à internet ou à la téléphonie mobile. Dans ce domaine, des solutions techniques, individuelles ou collectives, existent et les agriculteurs ont été invités à contacter l'antenne de la chambre d'agriculture de Vitré.

 

"Maintenir les outils de production localement"


Lors de ce débat, plusieurs agriculteurs ont également pris la parole. Ainsi, les producteurs de lait demandent une augmentation du prix "afin de compenser les charges qui ne cessent de grimper et la baisse des aides". Un producteur de viande a pour sa part souligné "l'énergie de la SVA pour trouver de nouveaux marchés, ce qui a permis de maintenir le prix". Quant aux industries alimentaires présentes (ABEA, Triballat, Lactalis, Agrial et SVA), elles ont délivré un message commun : "la volonté de maintenir les outils de production localement et sortir de la mécanique qui casse le savoir-faire breton et français".
Enfin, côté recherche, Agro Campus a présenté quelques-unes des pistes de réflexion, à long terme comme l'amélioration des plantes sur l'efficience, la résistance aux sécheresses, ou à court terme comme la résistance aux maladies. Des outils nouveaux voient aussi le jour avec les nouvelles technologies, et dont l'objectif est d'aller vers une agriculture de précision. Les pôles de recherche de la Crab mettent en oeuvre de la recherche appliquée sur l'amélioration de la compétitivité et conditions de travail et adaptation des systèmes de production aux enjeux de demain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui