Terra 09 mars 2018 à 14h00 | Par Jean Dubé

Le plan de filière semences et plants semences et plantsmet l'accent sur la transparence

Le 16 février à Rennes,la délégation régionale ouest(1) du GNIS (groupement national interprofessionnel des semences et plants) a présenté les chiffres locaux de la campagne 2016-2017 en production de semences, ainsi que les enjeux défendus à travers le plan de filière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le plant de pomme de terre occupe une place importante en Bretagne.
Le plant de pomme de terre occupe une place importante en Bretagne. - © Terra

Les semences et plants sont le premier maillon de la chaîne alimentaire. Ils ont à ce titre une influence déterminante sur les modèles agricoles ainsi que sur la diversité et la qualité des alimentations. Premier exportateur mondial, premier producteur européen, pourvoyeur de nombreux emplois en france, la filière est au cœur de l’innovation et de la recherche. "Nous sommes toutefois confrontés à de nombreux paradoxes en matières d'attentes sociétales, de biodiversité, d'attentes des consommateurs ou encore en matière de contrôle de la qualité des semences", souligne Vincent Poupard, délégué régional du Gnis. Et de poursuivre : "ces injonctions paradoxales qui déstabilisent et dégradent l’image du secteur, et de celles et ceux qui y consacrent leur vie professionnelle, font partie des grandes préoccupations de la filière semences et plants. Aujourd’hui, l’enjeu n’est plus seulement d’agir dans le sens de l’intérêt général d’une filière. Il invite désormais à agir avec plus de transparence et de pédagogie auprès de toutes les parties prenantes. Il impose aussi de s’inscrire plus fortement encore et de manière plus visible dans la dynamique durable portée par les grands principes des états généraux de l’alimentation". D'où l'écriture du plan de filière rédigé en concertation avec les 41 organisations qui composent le Gnis, mais aussi des organisations professionnelles non membres de l'interprofession. Un plan qui comporte 30 engagements, autour de trois axes que sont mieux répondre aux attentes des citoyens, des consommateurs et des clients ; innover pour accompagner les filières en transitions agro-écologique et protéger, enrichir et diffuser la biodiveristé. "La semence reste le levier essentiel de l’innovation pour accompagner la transition agroécologique, pour une alimentation plus saine et plus durable", résume vincent poupard.

 

Évolution des surfaces de multiplication en bretagne

Avec 11 000 ha de surfaces de multiplication et 690 agriculteurs-multiplicateurs, la valeur de la production en bretagne s’élève à 47,5 millions d'euros pour la campagne 2016/2017. Huit sites de production -hors plants de pomme de terre- sont situés en bretagne et 80 sociétés commercialisent du plant de pomme de terre dont 16 collecteurs et 54 producteurs-vendeurs. On dénombre en outre 264 agriculteurs-multiplicateurs. Enfin, en bretagne, sept établissements sont spécialisés dans le grand export, avec une production de semences certifiés de 1 620 000 quintaux.

L’échalote représente, quant à elle, 123 ha de multiplication soit 79 % des surfaces nationales avec une quantité certifié de 2 008 tonnes.

En bretagne, 3 166 ha de céréales, 1 171 ha de fourragères et 317 ha de protéagineux sont consacrés à la multiplication. Côté tendances, "la pomme de terre se développe régulièrement car la bretagne est une zone favorable sur le plan sanitaire. Le deuxième facteur marquant est le développement de l'export et sur la région on est plutôt sur des graines que des légumineuses, avec un regain d'intérêt sur les prairies", conclut Vincent Poupard

 

(1) Le Gnis ouest couvre la bretagne, l'ex-basse normandie, les pays de la loire et l'ex-région Poitou Charentes.

 


 

Le Gnis en bref

Le groupement national interprofessionnel des semences et des plants (Gnis) est l’interprofession rassemblant toutes les parties prenantes de la filière semences : entreprises de création variétale, de production de semences et plants, agriculteurs-multiplicateurs, distributeurs, agriculteurs utilisateurs et industries de transformation. Le Gnis est également l’organisme auquel l’État a délégué ses missions de service public dans le domaine du contrôle de la qualité et de la certification des semences, et dans le domaine phytosanitaire, au travers du Soc (service officiel de contrôle et de certification).

 

Évolution des surfaces de la région Bretagne.
Évolution des surfaces de la région Bretagne. - © Sousrce : Gnis

Les chiffres clés de la filière française

70 entreprises de sélection

246 entreprises de production

19 116 agriculteurs-multiplicateurs

7 856 distributeurs 450 000 agriculteurs utilisateurs

La filière compte environ 17 000 emplois directs

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui