Terra 11 juillet 2019 à 08h00 | Par CILOuest et Anefa Bretagne

Le travail en élevage laitier fait sa révolution

Avec 42 % des chefs d’exploitation qui ont plus de 50 ans, 1 installation pour 3 départs en élevage laitier et un développement important du salariat, les fermes laitières françaises font face à une évolution sociale sans précédent. Le CILOuest (1) et l’Anefa Bretagne (2) organisent ce 12 juillet une journée de sensibilisation et d’information à destination des acteurs de la filière laitière et des acteurs de l’emploi et de la formation en agriculture. Objectifs de la journée, mettre en lumière les enjeux de la problématique de la main d’œuvre dans les exploitations, identifier les solutions d’accompagnement dont peuvent se saisir les agriculteurs et leurs techniciens mais aussi initier de nouvelles démarches et partenariats ! 

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jusque-là réservée aux plus grandes exploitations, la question du travail salarié se pose quels que soient les contextes et systèmes de production. Une ferme laitière sur cinq recourait ainsi au salariat en 2013.
Jusque-là réservée aux plus grandes exploitations, la question du travail salarié se pose quels que soient les contextes et systèmes de production. Une ferme laitière sur cinq recourait ainsi au salariat en 2013. - © S.Fraisse/Cniel

Le sujet du travail pour les producteurs de lait est un élément stratégique incontournable pour le Cniel (interprofession).

Si cette réalité peut sembler commune à tous les secteurs économiques, elle est indéniablement plus importante pour la filière laitière. L'astreinte quotidienne et la nécessité de travailler collectivement expliquent cette particularité. Accompagner les éleveurs laitiers à trouver les réponses en phase avec leurs attentes est un déterminant stratégique pour la pérennité des élevages laitiers.

Une évolution sociale sans précédent

Jusque-là réservée aux plus grandes exploitations, la question du travail salarié se pose quels que soient les contextes et systèmes de production. Une ferme laitière sur cinq recourait ainsi au salariat en 2013. En Bretagne, l’Anefa souligne que la demande de salarié(e)s qualifié(e)s ne fait que croître. Les offres d’emploi en filière laitière ont bondi de +44 % depuis 2016.

En Bretagne et au niveau national, de nombreux outils ou actions existent pour sensibiliser, informer et former à la fois les éleveurs mais également leurs conseillers. Ces actions sont diverses, de l’autodiagnostic, à la formation, au conseil des éleveurs. Le Cniel met ainsi à la disposition des acteurs de la filière laitière une série de fiches thématiques sur le salariat, l’association et l’organisation du travail en exploitation laitière. Ces fiches pratiques permettent d’aborder avec les éleveurs les questions clés, autour du management de salariés et de la gestion des ressources humaines en association.

Salariat : attirer des publics nouveaux, oui ! mais comment ?

Pour les partenaires sociaux agricoles, le développement du salariat dans l’élevage laitier pose la question du recrutement et immédiatement après celui de la gestion du personnel ! En collectant les offres d’emploi, en assurant leur visibilité auprès de Pôle Emploi, le réseau des Anefa cherche à attirer des candidats dans une filière où les opportunités d’emploi salarié sont méconnues des candidats eux-mêmes mais aussi du service public qui accompagne les demandeurs d’emploi.

Au cours de cette journée, l’Anefa Bretagne insistera sur les leviers à mobiliser pour faire face aux besoins de salarié(e)s dans les élevages notamment rendre visibles les offres d’emploi. Ce point est de la responsabilité des entreprises qui recrutent, sans aucun doute. Mais elles peuvent être accompagnées par le réseau des Anefa et par leurs techniciens qui peuvent être des relais pour initier des démarches de recrutement collectif par exemple.

Reste que trouver chaussure à son pied sera un long chemin ! L’Anefa estime qu’il faut quatre mois en moyenne pour satisfaire une offre d’emploi ! L’entreprise qui recrute doit donc anticiper ses besoins en fonction de l’évolution de sa charge de travail et devra sûrement investir dans la formation de son/sa salarié(e). La formation permettra d’accéder à un vivier de candidats motivés pour travailler et s’investir dans un environnement nouveau. Depuis 2018 notamment, une certification de qualification professionnelle en lait (CQP lait) se déploie en Bretagne (lire encadré).

Maîtriser son embauche et la relation de travail, définir des conditions de travail, être à l’écoute de son/sa salariée(e), savoir lui délivrer des consignes, etc. sont autant de thèmes que l’éleveur doit appréhender lorsqu’il a un(e) salarié(e) ! Maîtriser ces sujets sera aussi un atout pour réussir son embauche ! Gagner en confiance et en compétence est possible en se formant au management, à la gestion du personnel.

Les acteurs agricoles en mode collectif

Au cours de la journée du 12 juillet, les acteurs de la filière témoigneront aussi de leurs expériences pour accompagner les éleveurs, des solutions mises en avant ou des projets à initier. Les "Rencontres professionnelles du Travail et de l’Emploi en filière laitière" se veulent être un point de départ pour assurer le partage d’expériences des différents acteurs, favoriser la mise en réseau à l’échelle des territoires des acteurs et des initiatives portées par les uns et les autres et trouver de nouveaux angles de partenariats et d’innovation pour répondre au mieux à cet enjeu de main d’œuvre en exploitation laitière.

 

(1) Interprofession laitière de l'Ouest.
(2) Association pour l'emploi et la formation en agriculture.

 

 

Au CPSA de Combourg, le premier jury réuni le 14 juin a validé le CQP pour trois jeunes filles de la région formées auprès du CPSA et de la chambre régionale d’agriculture. Ici, les candidats au CQP, le jury et les formateurs du CPSA et de la chambre d'agriculture.
Au CPSA de Combourg, le premier jury réuni le 14 juin a validé le CQP pour trois jeunes filles de la région formées auprès du CPSA et de la chambre régionale d’agriculture. Ici, les candidats au CQP, le jury et les formateurs du CPSA et de la chambre d'agriculture. - © Terra

Un CQP pour former des salariés qualifiés en élevage laitier

Se former ou se perfectionner au métier de salarié en élevage laitier est accessible désormais à toute personne désireuse de vivre une nouvelle expérience professionnelle ou s’intéressant aux animaux !

Le CQP salarié qualifié en élevage laitier (certificat de qualification professionnel) est une formation avec alternance en centre et en entreprise pour développer les compétences des futurs salariés d’exploitation. À l’issue de la formation incluant traite, soin et alimentation du troupeau et entretien et contention des animaux, l’employabilité des candidats au CQP fait l’objet d’une évaluation par un jury professionnel composé d’exploitants et de salariés en poste.

Pour les entreprises qui recrutent, le CQP est une possibilité supplémentaire de recruter en formation un candidat au poste proposé, de le former sur les principales compétences attendues dans l’élevage laitier et d’investir y compris sur un candidat qui aurait pour seul bagage sa capacité à s’adapter et sa motivation à travailler en élevage ! Pour les candidats, c’est l’occasion de bénéficier d’une professionnalisation de qualité et d’attester de sa capacité à occuper l’emploi auquel il postule.

Candidatures auprès du CPSA de Combourg (35) dès le 15 octobre, et d’autres dates à venir auprès de la chambre d’agriculture


- © Terra

15 fiches thématiques

15 fiches thématiques sur le salariat et l’association ont été co-réalisées par l’ensemble des partenaires du programme. Ces fiches pratiques permettent d’aborder avec les éleveurs les questions clés autour du management de salariés et de la gestion des ressources humaines en association. Ces fiches sont disponibles auprès du CILOuest.

 

Pour en savoir plus

- Recruter et postuler sur lagriculturerecrutre.org du réseau Anefa Bretagne

- Se former en CQP salarié qualifié en élevage laitier : en savoir plus sur www.fafsea.com

- Les outils à disposition des éleveurs et des techniciens d’élevage sont disponibles auprès du CIL Ouest cilouest@maison-agri-rennes.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui