Terra 05 juillet 2018 à 14h00 | Par Actuagri

Leclerc devant le tribunal de commerce de Paris

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Entre 2013 et 2015 le Galec, centrale d’achat de Leclerc, aurait exigé des ristournes additionnelles de 10 % à une vingtaine d’industriels qui commercialisaient leurs marques nationales chez Lidl. Ces remises sont jugées illégales par la DGCCRF, car sans contrepartie réelle. Elles représentent des "droits de péages", pratique courante, mais peu sanctionnée. C'est le Ministre de l'Économie, qui a assigné Galec, centrale d’achat de Leclerc, devant le tribunal de commerce de Paris. La première audience a eu lieu le 15 juin dernier. La DGCCRF réclame à Leclerc 25 millions d’euros et une restitution auprès des fournisseurs lésés de 83 millions d’euros, soit un total de 108 millions d’euros. La procédure, devant le tribunal de commerce de Paris, doit durer au moins un an.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui