Terra 24 septembre 2018 à 12h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Les agricultrices apprennent à soigner leur relation aux autres

Se préserver soi et ses relations dans un monde où tout vous déstructure, était le thème de la journée départementale "Agriculture au féminin" mardi 18 septembre à Plérin. Ce fil conducteur - aussi appelé bienveillance - permet de soigner sa relation aux autres et de rester serein "en toute circonstance". Autrement dit, d'arrêter de passer ses nerfs sur tout le monde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agricultrices ont effectué des exercices en binôme pour comprendre le lien entre deux personnes. Une temps de distraction aussi.
Les agricultrices ont effectué des exercices en binôme pour comprendre le lien entre deux personnes. Une temps de distraction aussi. - © E.LeCorre

"Comment faire dans nos exploitations au quotidien pour ne pas rentrer en conflit, ne pas laisser la soupape éclater", se demandent les agricultrices. D'autant que les problèmes économiques, les attaques des groupes animalistes, la suspicion des consommateurs... sont hélas entrés dans le quotidien des agriculteurs. Difficile parfois de modérer ses paroles quand tout bout à l'intérieur de soi.
Gérer ses émotions s'apprend
La communication bienveillante ne s'improvise pas en une journée, il ne suffit pas d'appuyer sur deux boutons pour tout à coup savoir gérer toutes les situations avec sérénité. Elle se travaille. Il n'existe pas de technique toute faite mais des pistes, d'abord la prise en compte de ses besoins et de ses ressentis ; la manière de communiquer sereinement. Parmi la centaine d'agricultrices présentes à la journée départementale, certaines sont reparties avec des clés ; d'autres n'ont pas obtenu toutes les réponses à leurs questions (des séances de formation seront proposées dans l'année). "L'objectif de cette journée est de vous faire vivre un moment de tranquillité, d'authenticité envers soi et les autres", rappelle Jean-Luc Sauge, intervenant en communication bienveillante.

Garder de la cohérence
"Dès que je suis dans la relation, il y a des émotions", explique Jean-Luc Sauge. Et derrière les émotions, des besoins à identifier. Le début de toute communication saine passe par un retour à soi. Ses valeurs, ses besoins, sa cohérence. L'intervenant invite les agricultrices à faire des pauses, 5 minutes de micro-sieste, "c'est facilement accessible pour se donner un peu d'air et c'est la toile de fond pour que je ne parte pas en conflit". Des jeux en binôme avec des ficelles ou des bâtonnets symbolisent la relation entre deux personnes. "Mais comment accrocher la ficelle à L214", lance une agricultrice. Essayer de se relier à la personne, de la comprendre, et vis et versa, est possible. "On peut se raccrocher en disant que vous aussi vous êtes choqués par les images, mais dire aussi moi j'ai un métier, des valeurs : je peux te l'expliquer. Si la personne ne veut pas l'entendre alors il n'y rien à faire", explique Jean-Luc Sauge. "Il ne faut pas de la bienveillance à tout prix".
Dans la sphère familiale, source d'émotions fortes, il existe aussi des petites astuces pour ne pas envenimer les conflits : fini les "tu es comme si, tu ne sais pas faire ça, c'est de ta faute...". Partez de vous. "Je ne souhaite pas ce-ci, j'ai décidé de..." Et si la moutarde monte trop au nez, avant d'éclater, il est préférable d'aller prendre l'air et de débrancher.

Des textes pour se confier

Des lectures de textes rédigés par des femmes agricultrices présentes ont ponctué la journée. Du rire et des émotions ont traversé la salle. Texte de Marie-Christine Le Crubière.
Parce que la passion a fait de moi une agricultrice
Que le temps des saisons a fait de moi une productrice
Parce que les jours de la semaine se ressemblent
Parce que vie privée, vie professionnelle se mélangent 
Parce que la campagne me nourrit
Parce que les autres, je les nourris
Parce que mes engagements me construisent
Parce que les souffrances me mobilisent
Parce que ce matin, vache en acidose
Parce que ma vie est sans artifice,
Et que je me dis qu'Agricultrice
C'est mon métier sans regret.


 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui